Mardi 18 février 2020 | Dernière mise à jour 09:35

Google Le Nexus 4 en rupture de stock

Google a fait état mardi d'une demande importante pour son nouveau smartphone Nexus 4, qui s'est retrouvé en rupture de stock dans plusieurs pays très vite après sa mise en vente.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans sa boutique en ligne GooglePlay.com, le géant de l'internet suggérait aux clients intéressés de laisser leur adresse électronique afin d'être informés quand de nouveaux stocks seraient disponibles, a constaté l'AFP.

Le téléphone Nexus, fabriqué en collaboration avec le fabricant sud-coréen LG Electronics, était commercialisé à partir de ce mardi, de même que deux tablettes informatiques, les Nexus 7 et 10, qui elles étaient toujours disponibles vers 23H15 GMT.

«Il y a tellement d'intérêt pour la nouvelle ligne Nexus que nous avons épuisé nos stocks initiaux dans plusieurs pays», a commenté l'équipe Nexus dans un message publié sur le réseau social du groupe internet, Google+.

«Nous travaillons dur pour ajouter de nouveaux appareils Nexus à GooglePlay dans les prochaines semaines, afin de répondre à la demande élevée», ajoute le message.

A un prix de départ de 299 dollars sans contrat aux Etats-Unis, le Nexus 4 est deux fois moins cher qu'un iPhone similaire du concurrent Apple. (afp/Le Matin)

Créé: 14.11.2012, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.