Samedi 25 novembre 2017 | Dernière mise à jour 11:57

Techno L'iPhone X une semaine plus tard

Que reste-t-il une fois passées les joies de la découverte du smartphone anniversaire d'Apple? Notre test nouveau riche.

Etape de configuration de la reconnaissance faciale sur l'iPhone X.

Etape de configuration de la reconnaissance faciale sur l'iPhone X. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Considérations générales
Lancé en Suisse le 3 novembre dernier l'iPhone X est un cas à part. En effet, cette année, Apple a d'abord commercialisé l'iPhone 8, qui s'inscrit dans la continuité des sorties très réglées des smartphones de la marque. C'était en octobre dernier. Quelques semaines plus tard, la firme à la pomme introduit l'iPhone X, un smartphone anniversaire (10 ans déjà), dont le prix (presque 1200 francs) fit et fait encore beaucoup causer dans les chaumières. Apple se justifie en évoquant un appareil qui embarque les fondations pour les dix prochaines années, un appareil de fête et un prototype en quelque sorte. Ses concurrents les plus agressifs, qui font savoir que bon nombres des nouvelles fonctionnalités de l'iPhone X sont déjà intégrées dans leurs propre appareils haut de gamme, rigolent doucement mais c'est une autre histoire. Nous manipulons un exemplaire de test depuis une dizaine de jours. Que reste-t-il une fois passée l'excitation de la découverte?

Esthétique
Avec ses 143, 6 mm d'hauteur et ses 70, 9 mm de largeur, il adopte une taille intermédiaire entre l'iPhone standard et les grands formats «Plus» qui existent depuis quelques générations. Vautrons-nous dans la subjectivité. L'iPhone X retrouve les rondeurs des iPhone première génération, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Il se révèle plus adapté à nos mimines et à nos poches que l'iPhone 6 Plus qui nous accompagnait jusque là de manière quotidienne. Sa finition tout en verre (recto et verso), son bord aluminium et ses quatre boutons poussoirs mécaniques judicieusement placés sur les tranches donne l'impression d'une manufacture très soignée, élégante, fonctionnelle, bref totalement haut de gamme sans être pour autant tapageuse. Son écran OLED occupe la totalité de la surface ne laissant qu'un mince cadre sur le pourtour et un onglet noir sur le dessus pour que puisse être casés divers senseurs, capteurs optiques et une sortie sonore. Cet onglet est sans doute la partie la plus polémique de l'esthétique de l'iPhone 10 puisque fruit d'un compromis: le manufacturier ne semble pas être encore parvenu à cacher tous ces capteurs sous l'écran ce qui aurait permis de se passer du cache noir. Cela dit, ce dernier n'a ni gêné notre expérience d'utilisateur ni provoqué de rejet esthétique.

En résumé, beau, solidement proportionné et juste ce qu'il faut m'as-tu-vu.

Nouvelles fonctionnalités
L'iPhone X embarque un certains nombre de fonctionnalités qui n'existaient jusqu'ici pour les appareils de la marque. On s'est penché en particulier sur trois d'entre-elles: l'écran OLED, la reconnaissance faciale et la recharge par induction.

Pour l'écran, nous espérions le meilleur, nous ne sommes pas déçus. Il a particulièrement brillé lorsque nous avons activé l'application vidéo du smartphone et Netflix en particulier, là ou le plein écran horizontal a produit son meilleur effet avec notamment les séries «Star Trek» et «Stranger Things», notamment, qui ont brillé de mille feux en déplacement dans des conditions de luminosité pas toujours favorable. Il est à relever que les films au format panoramique sont particulièrement adaptés à celui de l'iPhone. Cela dit, l'argument ne portera guère sur ceux qui préfèrent visionner des contenus vidéos à domicile sur un écran bien plus grand.

La reconnaissance du visage nous a particulièrement impressionné. Il faut dire que nous nourrissions de grands doutes quant à son efficacité au jour le jour. Cette fonctionnalité qui se substitue au lecteur d'empreintes digitales (l'iPhone X n'en n'a plus) sert essentiellement a débloquer le smartphone et a simplifier l'achat et le téléchargement d'applications. Sa configuration est très simple (encore plus que le lecteur d'empreintes) et a fonctionné pour nous sans aucune anicroches. On tourne l'iPhone en direction du visage, il reste bloqué si ce n'est pas le notre, il se débloque quasi instantanément à peine orienté vers son propriétaire quelque soit les conditions d'éclairages et, bien sûr, aussi dans le noir complet. C'est le plus souvent si rapide qu'on oublie très vite que l'appareil nous scanne avant de s'offrir. Même efficacité dans l'App Store et dans certaines applications (bancaires notamment). Il faut savoir que toutes les applications qui requéraient notre doigt sur l'iPhone 6 sont prises en charge par le reconnaissance faciale sans devoir être mise à jour. Nous n'avons pas joué à mettre une barbe postiche ou sorti un frère jumeau de notre poche (faute de stock) pour tester les limites du système, tout au plus avons nous testé à satisfaction la fonction avec puis sans lunettes. Allez hop, on adopte!

Troisième nouvelle fonctionnalité, la recharge sans devoir forcément relier l'iPhone à une prise USB ou à un chargeur filaire. On pose l'iPhone sur une surface plane alimentée électriquement et c'est tout. Bon, ok, c'est simple et en plus il ne s'agit pas d'une technologie propriétaire. Autrement dit, les surface de recharge que l'on trouve dans les commerces et de plus en plus souvent dans les lieux publics tels que les aéroport fonctionneront aussi avec l'iPhone. Cela dit, nous avons trouvé la recharge par ce biais plutôt lente.

Un support pour la recharge par induction de smartphones compatibles, l'iPhone X compris.

Et pour en rester sur le sujet, l'iPhone 8 et X peuvent être rechargé par voie filaire plus rapidement mais cela nécessite l'achat d'un câble et d'un chargeur différent de ceux fournis par défaut avec l'appareil. Au prix du précieux, on trouve ce service minimum un tantinet mesquin.

Autonomie
Voici un critère qui nous est essentiel. A une mesure objective de l'autonomie avec, par exemple, un logiciel dédié. Nous avons préféré comparer plus subjectivement nos expériences en conditions réelles avec divers anciens modèles. Ainsi, lorsque notre iPhone 6 Plus était neuf, ce dernier tenait à l'aise Blaise une journée de travail suivi d'une longue soirée, jusqu'à minuit grosso modo, sans trop approcher de la barre psychologique des 20% qui généralement indique qu'il est grand temps de passer à la recharge. Après deux ans d'usage, cette autonomie avait singulièrement baissé, nous contraignant à un plein déjà en début de soirée. Dans des conditions similaires avec une consultation non négligeable de nos messageries (SMS, WhatsApp, emails...), de divers contenus écrits, audio (podcasts) et vidéo, de divers réseaux sociaux et quelques sessions rapides de divertissements, sans oublier quelques coups de fil, l'iPhone X fait mieux. Il nous laisse bravement une marge proche de 50% à l'heure d'éteindre tous les feux ce qui laisse en théorie une bonne marge pour le lendemain. Sans pour autant procurer la tranquillité d'esprit suffisante pour s'épargner la recharge nocturne. Autrement dit, l'iPhone X a progressé en terme d'autonomie mais ne change pas notre habitude de recharge quotidienne. Et qu'en sera-t-il dans deux ans?

Photos et vidéos
En matière de photo et de vidéos, tout est mieux sur le papier. L'ouverture, les senseurs, la stabilisation, le HDR, la colorimétrie, les filtres... Le matériel et le logiciel combinés pour produire les plus belles photos et des films à faire pâlir d'envie Spielberg. En pratique, l'amateur que nous sommes ne permet pas d'apprécier à leur juste valeur les progrès effectués d'une génération sur l'autre. Nous étions déjà satisfait avec l'iPhone 6, nous le restons avec l'iPhone X. C'est notre côté ravi de la crèche. Il est cependant un aspect qui nous a particulièrement impressionné, le mode portrait et ses options qui permettent de modifier l'éclairage et le fond qui nous a fait nous prendre un instant pour un photographe de studio professionnel.

Le mode «Portrait - Eclairage de scène mono» de l'iPhone X

Le mode «Portrait - Eclairage de scène» de l'iPhone X

Il y a un incontestable côté magique dans la boîte d'autant plus que les commandes et les options pour faire passer les vessies pour des lanternes sont d'une simplicité et d'une ergonomie remarquable. On a cru un instant trouver un défaut majeur dans la cuirasse n'ayant pas déniché le moyen de corriger des yeux rouges sur une photo prise au flash alors que la fonction était pourtant là, clairement iconisée et à porté de notre doigt. Caramba!

Avant

Après

Emoticônes animés
Une fois dans l'application «Messages», d'où partent les SMS, on découvre la possibilité la plus étrange du système de reconnaissance faciale: l'utiliser pour animer des émoticônes d'un petit chat, chien, robot et même crotte (12 modèles disponibles à ce jour). Dûment enregistrés (10 secondes max), ils peuvent être directement employé dans la messagerie. Ils peuvent aussi être sauvés au format .mov pour être intégrés ailleurs que dans un SMS. La possibilité de capturer l'écran en vidéo (fonctionnalité encore peu connue de iOS 11) permet en outre de contourner la limitation de temps pour créer par exemple les karaokés animaliers viraux qui font le bonheur des amateurs de bonnes rigolades sur la Toile. Ce qui amuse le plus, pour notre part, est le contraste entre la prouesse technologique et la futilité du résultat. Pas de quoi pour autant priver les utilisateurs de l'iPhone X de ce petit plaisir exclusif.

Rapport prestations / prix
Cela reste la partie la plus délicate de notre première période de test. D'autant plus que nous travaillons sur un exemplaire en prêt qui ne nous à coûté que le prix des quelques applications installées pour les besoins de l'exploration. Il serait ainsi facile d'affirmer qu'importe l'étiquette (1199 francs pour la version 64 Go et 1389 francs pour la version 256 Go) pourvu qu'on ait l'ivresse... Mais même en nous mettant dans la peau d'un possesseur d'iPhone essoufflé, toujours sensible aux charmes d'iOS (le système d'exploitation des iPad, iPhones, Apple Watch et Apple TV) et désireux de se mettre à la page, le positionnement plus haut de gamme que le haut de gamme choisi par Apple avec l'iPhone X à de quoi faire réfléchir à deux fois avant de se précipiter dans un achat compulsif. Dans un environnement devenu ultraconcurrentiel (il est loin le temps ou l'iPhone survolait toute compétition) et aussi satisfait sommes-nous de notre expérience utilisateur actuelle, les centaines de francs qui différencient la plupart des smartphones Android du même acabit ne sont pas justifiées par les seules avancées technologiques et la finition aux petits oignons. Mais peut-être qu'en ajoutant dans l'équation le côté «différencions-nous du commun»...

Nous prévoyons qu'en 2018, une fois les bougies d'anniversaire bien soufflées, Apple rentrera dans le rang avec un modèle qui reprendra les fonctionnalités de l'iPhone X mais pour un prix plus comparable à celui de ses principaux adversaires. On peut se tromper, cela va sans dire. (Le Matin)

Créé: 14.11.2017, 10h55


Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.