Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 13:34

Jeux vidéo Coronavirus: même Pokémon Go doit s'adapter

La société américaine «Niantic» a annoncé qu'elle allait modifier certaines règles de son jeu phare pour limiter le déplacement de ses joueurs.

L'application comptait plus de 800 millions de téléchargements en 2019.

L'application comptait plus de 800 millions de téléchargements en 2019. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral a invité la population à éviter au maximum les contacts afin d'enrayer la pandémie actuelle. Les cinémas ou les salles de sports sont désormais fermés, mais d'autres activités nécessitant d’interagir avec le monde extérieur posent problème. C'est le cas du jeu d'exploration «Pokémon Go», qui compte des milliers d'utilisateurs en Suisse.

Slate.com rapporte ainsi que la société éditrice du jeu a décidé de prendre des mesures temporaires afin de limiter les déplacements de ses joueurs. «La sécurité de notre communauté d'acteurs mondiaux est notre première priorité. Le coronavirus nous met au défi, ainsi que le monde entier, de nous adapter. Nous mettons l'accent sur l'élargissement des fonctionnalités et des expériences de nos jeux qui peuvent être appréciés dans un cadre individuel et qui encouragent également l'exploration!» peut-on notamment lire sur le compte Twitter de la société.

Le jeu nécessite en temps normal de parcourir une certaine distance pour dénicher de nouveaux Pokémon à attraper. Au vu de la situation actuelle, inciter des joueurs à se déplacer longuement dans l'espace public relève de la mise en danger. «Niantic» a donc mis en place plusieurs mesures, avec entre autre la possibilité de trouver davantage de Pokémon dans des endroits peu fréquentés habituellement.

Événements spéciaux annulés

La société a aussi annoncé l'annulation de plusieurs événements (certains organisés par la firme pour attraper un Pokémon particulièrement rare) pour éviter le regroupement de joueurs. Ceux liés au jeu «Harry Potter: Wizards Unite», l'autre licence très connue de «Niantic», ont aussi été reportés à une date ultérieure.

Malgré tout, ces mesures risquent de ne pas être suffisantes: bien qu'elles limitent les déplacements, elles ne peuvent pas tous les empêcher. Si la pandémie devait perdurer, l'entreprise devra prendre des décisions plus radicales afin d'éviter aux fans de son application (qui a généré 900 millions de dollars de recettes en 2019) de prendre des risques inconsidérés ou d'en faire courir à d'autres.

CBO

Créé: 16.03.2020, 07h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.