Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 18:10

Lancement suisse La Xbox One a débarqué officiellement en Suisse

La console de jeu nouvelle génération de Microsoft a désormais son tampon pour passer la douane. Nouvelle base, nouveau départ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près de dix mois après l’Allemagne, la France et l’Italie (pour ne parler que de pays proches), la Xbox One s’offre une sortie officielle en Suisse. Depuis le vendredi 5 septembre 2014, la console de jeux nouvelle génération made in Microsoft est vendue 499 francs avec une manette ou 599 francs avec une manette et le capteur vocal et de mouvements Kinect.

Après un lancement à l’international quelque peu chaotique en termes de communication et de stratégie, la console se trouve ainsi pratiquement alignée pour le prix et les accessoires sur ce que propose la PlayStation 4 de Sony. Sur une base de jeux commune, les deux machines concurrentes – conçues pour se connecter optimalement sur les écrans et projecteurs haute définition – tentent néanmoins de tirer leur épingle avec un certain nombre d’exclusivités permanentes ou temporaires issues de studios maison ou négociées avec quelques partenaires stratégiques.

En Suisse (comme ailleurs), la Xbox One tablera essentiellement sur trois exclusivités avant les fêtes de Noël: «Forza Horizon 2», suite d'un jeu de conduite qui avait fait très bonne impression sur Xbox 360, «Sunset Overdrive», un jeu d'action acrobatique avec de l'humour et des monstres baveux dedans et «Halo: The Master Chief Edition», jeu d'action et de science-fiction qui inclura notamment une très attendue refonte de «Halo 2». A cela s'ajoute une base solide de blockbusters proclamés dont «Destiny» (dès le 9 septembre), «Fifa 2015» et un nouvel «Assassin's Creed» (novembre) dont l'action est située pendant la Révolution française.

Physique ou dématérialisé?

Convertie à la tendance vers le dématérialisé, la Xbox One étend désormais à tous les jeux deux mode de distributions: le traditionnel sur support physique (disque Blu-ray achetés en magasin) ou au par téléchargement direct sur le disque dur de la console (500 Go extensible par l'ajout d'un disque dur externe ). Dans ce dernier cas, les jeux sont liés à un compte personnel et ne peuvent donc être prêtés ou donnés. Un mode de distribution double similaire est adopté par la PS4.

En dehors du jeu, la console conserve des ambitions d'être aussi une centrale multimédia au cœur du salon. Pour cela, elle possède une particularité matérielle: une entrée vidéo (HDMI) en plus de la sortie habituelle vers l'écran. Autrement dit, les abonnés à un service de télévision numérique (Swisscom TV ou UPC Cablecom, par exemple) peuvent brancher leur décodeur TV sur la console qui devient ainsi capable d'intégrer les émissions dans son interface en mode fenêtré ou en mode plein écran. Un service qui restera cependant anecdotique tant que la console n'aura pas intégrée toutes les particularités du marché helvétique. Ce sera le cas une fois la mise à jour d'octobre 2014 déployée, cette dernière permettra en en effet piloter les décodeurs numériques utilisés en Suisse à l'aide notamment d'un guide électronique des programme intégré dans la console.

Mises à jour

Aux cours des mois écoulés, la Xbox One a en effet vécu sous le régime de mises à jour qui ont considérablement amélioré ses fonctionnalités (certaines étaient même en dessous de ce que proposait la Xbox 360, un comble!). A titre d'exemple, la machine accepte désormais les disques Blu-ray 3D et lit un nombre croissant de fichiers vidéo sur clé ou disque dur USB. Un service encore trop limité pour être totalement satisfaisant mais une mise à jour ultérieure (celle d'octobre encore) – qui permettra la lecture des fichiers .mkv et l'accès à ces fichiers à distance via le réseau du domicile – devrait changer la donne.

Par rapport à sa concurrente la plus directe (la PS4, donc), la réactivité de Microsoft donne la Xbox One a une légère avance sur les plan de l'interface et des applications (plus nombreuses et, pour certaines très ben conçues, on pense en particulier à YouTube). La lutte est plus serrée sur le plan strictement ludique, domaine dans lequel la machine semble donner un peu plus de difficulté aux développeurs pour exploiter optimalement sa puissance. Léger avantage à la PS4 en ce domaine bien que, la plupart du temps, ces polémiques sur la définition de certains jeux (1080 lignes à 60 images par secondes, le graal actuel) ressemblent à de vaines querelles d'experts teintées de mauvaise foi .

La Xbox One peut néanmoins toujours compter sur son excellent service unifié Xbox Live qui a prouvé par le passé sa capacité de créer une émulation de groupe alors que cet aspect communautaire reste un tantinet plus austère sur PS4.

Créé: 03.09.2014, 13h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.