Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 01:35

Technologies L'Everest se retrouve à portée de clic

Google propose un tour virtuel de la région de l'Everest via Street View.

La région de l'Everest accessible à travers son écran.

La région de l'Everest accessible à travers son écran. Image: Archive/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Google a dévoilé le jeudi 12 mars un tour virtuel, via Street View, de la région de l'Everest, au Népal, offrant un aperçu de la vie dans l'un des lieux les plus durs et inaccessibles sur terre.

Il permet de voir des vues du cœur du parc national de Sagarmatha, où des rivières bleues glacées serpentent sous les sommets enneigés, des moines jouent de la musique et les éleveurs de yaks évoluent sur des chemins abrupts parsemés de pierres.

Plus de 45 000 vues panoramiques

Equipées de deux appareils photo avec trépied et d'un dispositif de 15 objectifs sur mesure conçus pour la marche, les équipes se sont déplacées à pied pour prendre plus de 45 000 vues panoramiques de villages reculés de l'est de l'Himalaya habités par la communauté sherpa.

Google s'est allié dans ce projet avec la start-up népalaise Story Cycle et l'alpiniste népalais Apa Sherpa qui a gravi à 21 reprises le mont Everest, plus haut sommet du monde, avant de prendre sa retraite et de fonder une association d'aide à l'éducation.

A la rencontre des villages sherpa

«Chacun connaît le mont Everest mais très peu de gens sont conscients de la dureté de la vie dans ces villages», a dit Apa Sherpa, obligé de renoncer à l'école à 12 ans et de travailler comme porteur après le décès de son père.

«Grâce à Google Street View, chacun peut voir ces villages et comprendre que les gens ici ont besoin d'aide. Nous espérons pouvoir lever des fonds pour construire de nouvelles écoles et des hôpitaux pour eux», a-t-il ajouté.

La communauté sherpa, qui fournit de longue date porteurs et guides pour les expéditions en haute montagne, espère que ce projet améliorera le sort des jeunes générations en leur permettant de pratiquer un autre métier que ceux de l'alpinisme, à hauts risques.

(afp/nxp)

Créé: 12.03.2015, 12h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.