Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 05:15

Jeu vidéo Microsoft relance la guerre, Sony feint de ne pas s’en apercevoir

L’américain annonce à Los Angeles une Xbox One mini et, pour la fin 2017, une console surpuissante. Son rival rétorque avec… la date de sortie de son casque de réalité virtuelle.

Le Xbox One

Le Xbox One "S", un version plus compacte de l'actuelle console de Microsoft. Dévoilée lundi à Los Angeles. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En matière de consoles de jeux de salon, on pensait que les enjeux allaient être figés encore quelques temps avec principalement deux grands adversaires (Sony en tête, Microsoft à la traine) et un outsider (Nintendo). Les grands shows des principaux acteurs de la branche, quelques heures avant l’ouverture du salon du jeu vidéo E3, à Los Angeles, ont chanté une toute autre musique.

Lundi matin (heure de L.A.), dans un show efficace quoiqu’un tantinet clinique, Microsoft a clairement indiqué que non seulement il ne lâchait pas l’affaire mais encore qu’il allait mettre les bouchées double pour revenir et tenter de marquer à la culotte son rival nippon. Il a pour cela sorti l’artillerie lourde sur le plan du matériel avec l’annonce de deux variantes de sa console Xbox One. Cela commence avec la Xbox One «S», jolie-mini console (40% moins grosse) dont le lecteur de disque est capable digérer la super haute définition 4K gravée sur le successeur du disque Blu-ray (UHD). Cela se termine avec le «Projet Scorpio», une console ultrapuissante, compatible avec la réalité virtuelle et que l’on devrait voir dans les étals pour Noël 2017. Les rumeurs disaient donc vraies, elles ont été confirmées à l’E3. Ce qui a été également confirmé est l’extension claire et nette du monde Xbox avec celui du PC Windows: toutes les nouveautés exclusives introduites lors de la conférence média de Microsoft l’étaient autant pour la Xbox One que pour un PC équipé de Windows 10.

Sony avait de son côté le privilège de clore la journée et tous les observateurs spéculaient sur la réponse du berger à la bergère. Sony a donc répondu mais à sa façon, en jouant à la belle indifférente: le constructeur et éditeur a commencé par faire une démonstration de force en posant sur la table une alignée de jeux triple A exclusifs à venir. Le genre qui fait hurler les fans, ils ne s’en d’ailleurs sont pas privés. En chemin, il n’a été évoqué qu’une seule actualité matérielle, la date de sortie et le prix du casque de réalité virtuelle, PlayStation VR, conçu pour se greffer à la PlayStation 4: le 13 octobre prochain (en tout cas aux Etats-Unis) pour 399 dollars. Sur ce terrain, Sony promet qu’une cinquantaine de jeux seraient compatible avec le casque entre sa sortie et la fin de l’année.

Pas un mot sur la PlayStation Neo, la PS4 à la puissance augmentée dont l’existence avait été confirmée quelques heures auparavant par un des patron de Sony mais qui attend encore son heure pour être plus amplement présentée.

Les deux géants ont parlé. Les deux gardent également quelques cartes dans leur jeu et des stratégies qui ne sont pas forcément toutes frontales. Mais une chose est sûre, la guerre des consoles est repartie de plus belle. D’abord avec la génération actuelle et dès 2017 avec une nouvelle génération. C’est à ce stade que l’on verra si Microsoft parviendra à revenir sur son adversaire.

Quant à Nintendo, ce dernier doit aussi poser son jeu sur la table avec une nouvelle console qui fait puissamment fantasmer. Mais ce ne sera pas non plus à l’E3 que les curiosités seront comblées.

Les jeux qui nous ont le plus impressionné

Battlefield 1 Avec la première guerre mondiale en guise de Toile de fond, les suédois de Dice tentent un coup audacieux pour sa franchise guerrière. Les fans hululent de joie. Assez pour faire trembler le prochain «Call of Duty»? (Dev: Dice: Ed. Electronic Arts. En octobre sur PC, PS4 et Xbox One).

Ghost Recon Wildlands Le jeu est loin d’être achevé mais on a pu mettre nos pouces sur une mission à en quatuor. La Bolivie est notre terrain, c’est grand. Il y a des trafiquants et des corrompus, c’est bien triste. Le jeu promet. Mais on a jusqu’en 2017 pour y revenir. (Ubisoft. En 2017 sur PC, PS4, En 2017 sur Xbox One)

The Last Guardian Enfin à bout touchant après dix ans de gestation, disons, compliquée, «The Last Guardian» sera-il le chef d’oeuvre interactif tant escompté? Plus que quelques semaines d’attente, Sony a dévoilé que le 25 octobre prochain serait sa date de sortie. Enfin! (SIE Japan Studio, PS4)

We Happy Few Voici un ovni ludique venu de la scène indépendante et visiblement fort bien couvert par Microsoft qui lui déroule le tapis rouge pour la seconde fois. Il y a du Bisoshock dans cette ucronie qui se déroule dans les années 60. On se réjouit de découvrir ce que les pilules du bonheur nous réserve. (Compulsion Games, En juin 2016 sur Xbox One, PC)

Sea of Thieves Vivre la vie d’un pirate, c’est ce que propose «Sea of Thieves» qui marque le retour du mythique studio Rare dans la cour des grands. Ce dernier s’était en effet fourvoyé dans une spécialisation de développement de jeux pour le capteur de mouvements Kinect de la Xbox. C’était du gâchis. On espère que ses membres sont en pleine forme. (Rare, En 2017 sur Xbox One)

Days Gone C’est le jeu exclusif qui a ouvert et fermé le show de Sony à Los Angeles. Bien sûr, il y a un homme perdu et des zombies en hordes dans cette Terre dévastée et cela commence à bien faire. Mais au vu de la qualité des extraits présentés, on veut bien voir finalement. (Sony Bend, un jour sur PS4)

Créé: 14.06.2016, 07h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.