Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 22:43

Série «Mythical Quest», pas besoin d'être joueur pour l'aimer

On a tant apprécié cette fiction Apple TV+ qu'on la propulse immédiatement au sommet du format «comédie - 30 minutes». Voici pourquoi.

Ian Grimm (Rob McElhenney) vend sa création à un éditeur et ce n'est pas la modestie qui l'étouffe.
Vidéo: YouTube/Apple TV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le genre série comique au format 30 minutes, on aime beaucoup «Brooklyn Nine-Nine» (six saisons sur Netflix, une septième dans le four), tout comme, dans un tout autre registre, «The Good Place» (quatre saisons, sur Netflix toujours, et c'est terminé). On ne se doutait pas pour autant qu'on allait apprécier à ce point «Mythical Quest», dont l'intégralité des épisodes de la saison 1 vient d'être déversée sur Apple TV+.

«Mythical Quest - Le festin du corbeau», c'est le titre long de la série. «Mythical Q.» est le nom fictif d'un jeu vidéo en ligne massivement multijoueur (à la «World of Warcraft») créé par le studio dans lequel l'action est située. «Le festin du...» est le nom, tout aussi fictif, de sa nouvelle extension qui doit relancer l'intérêt et la longévité commerciale de cette poule aux œufs d'or vidéoludique. Comme cela se fait dans la vraie vie virtuelle.

Ct'équipe

La série, elle, s'attache surtout aux états d'âmes d'une petite dizaine d'employés, en particulier Ian Grimm, le très ego-centré directeur créatif du service, et Poppy Li, la râleuse mais trop bonne poire responsable de la programmation. Autour du duo, gravitent David, un producteur exécutif courageux mais pas téméraire, Ashly et Imani, deux jeunes testeuses, Jo, une assistante de direction fanatique, et Brad, le sans scrupule responsable de la monétisation. Cerise sur le gâteau, C.W. Longbottom, responsable des contenus narratifs, est incarné par F. Murray Abraham, qui restera à jamais connu pour son rôle de Salieri dans l'«Amadeus» de Milos Forman.

Dernière anecdote de distribution, Rob McElhenney, qui incarne Ian Grimm, s'est déjà illustré devant et derrière les caméras de «It's always Sunny in Philadelphia» («Philadelphia» lors de sa diffusion française), une série particulièrement acerbe, réputée pour avoir su transcender les codes du genre.

Pour les joueurs, vraiment?

Au vu de ces éléments, vous pourriez penser que «Mythic Quest» n'aura d'intérêt que pour ceux et celles qui connaissent ou cultivent un intérêt pour le jeu vidéo. Les «gamers» seront certes spontanément attirés, la série bénéficiant notamment de l'appui d'Ubisoft. Ce qui est toujours bien pour la crédibilité de l'univers décrit mais sans que cela se transforme en déférence (basée à Montréal, la maison mère – non nommée – est même gentiment égratignée). Mais le miracle tient dans le fait que la qualité de l'écriture et de la construction de chacun des neufs épisodes est telle que la série échappe immédiatement au ghetto dans lequel elle risquait d'être cantonnée. Exactement comme «The Office», qui place son action dans une papeterie sans que cela la réserve aux seuls adeptes des feuilles A4.

Épisode charnière

Les timoniers de ces drôlissimes tranches de vie parviennent même à donner une épaisseur d'une rare qualité aux personnages, ce qui n'arrive pratiquement jamais dans ce type de divertissement découpé en tranche et qui a longtemps vécu au rythme des rires enregistrés. Au départ, on s'amuse des archétypes. A mi-parcours, on s'émeut d'un épisode (le cinquième) qui ose ce qui semble être un pas de côté. À la fin, on abandonne une équipe vibrante d'humanité sans qu'une once de l'humour qui nous a tant plu au début ne se soit évaporée. Du grand art.

On ne peut donc que conseiller de participer à ce «Festin du corbeau» (sur smartphone ou tablette iOS, sur Mac et PC ou via le boîtier Apple TV). Quitte à souscrire à l'abonnement d'essai, à gober les neufs épisodes tout cru puis de résilier avant le terme de la gratuité.

Jean-Charles Canet

Créé: 12.02.2020, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.