Vendredi 5 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:33

Sabotage Un virus attaque l’Iran au son d’AC/DC

Un nouveau maliciel vise les centrales nucléaires iraniennes. Signe distinctif: il passe du hard rock à plein volume en commettant ses méfaits.

Angus Young, guitariste d'AC/DC


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Oubliez Stuxnet ou Flame, les virus hypersophistiqués qui ont pris pour cible le programme nucléaire iranien. Un nouveau malware semble viser les ordinateurs des sites de Natanz et de Qom.

Et ce ver informatique a du style: il diffuse un morceau de hard rock à plein volume en même temps qu’il dérègle certaines machines. Bande-son du méfait: «Thunderstruck», du groupe australien AC/DC.

Info ou intox? C’est un cadre de l’éditeur d’antivirus F-Secure qui révèle l’affaire sur son blog. Mikko Hypponen, directeur technique, explique avoir été mis au courant par un scientifique travaillant pour l’Agence iranienne de l’énergie atomique (AEOI).

Pour l’instant, le spécialiste reste prudent sur l’existence d’un maliciel fan de hard rock. Il confirme en revanche que les courriers qu’il a reçus proviennent bel et bien de l’AEOI.

A suivre.

(SK/nxp)

Créé: 25.07.2012, 16h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.