Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 03:14

Nouveau Facebook réinvente le partage

Le bouton «J’aime» a de la concurrence. Le réseau social a lancé de nouvelles applications qui permettront aux utilisateurs de dire «J’écoute», «J’ai acheté», «J’ai lu», «Je cuisine». Mais gare au partage automatique.

Facebook a rendu plus clair les options de confidentialité de ses aplications Timeline.

Facebook a rendu plus clair les options de confidentialité de ses aplications Timeline. Image: Keystone

Galerie photo

Visite guidée du nouveau QG de Facebook

Visite guidée du nouveau QG de Facebook Le réseau social a transféré le 19 décembre dernier 2000 employés vers son nouveau siège de Menlo Park, en Californie. Avec sa déco nerd-chic et des espaces dévolus à la créativité du personnel, le Campus, fraîchement rénové rappelle les locaux de Google.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook a présenté mercredi à San Francisco plus de 60 nouvelles applications Timeline, destinées à enrichir la nouvelle version du profil chronologique lancée en décembre.

Grâce à elles, les utilisateurs peuvent interagir et partager automatiquement certaines informations dans le ticker ou sur leur journal (Timeline) en fonction de leurs centres d’intérêt.

Les Apps intègrent divers services directement dans le portail social: réservation de billets de concerts, films et musique, recettes de cuisine, shopping, la liste est déjà longue et Facebook promet qu’elle va très rapidement s’étendre. Un moyen pour le réseau social de pousser ses membres à rester plus longtemps sur son site et faire monter sa cote publicitaire.

Une fois installées, les applications rendent compte des activités de l’utilisateur sans qu’il ait à le demander. Par exemple: les morceaux de musique écoutés sur Spotify, les vidéos regardées sur DailyMotion ou les articles lus dans le Washington Post. Facebook a baptisé ces actions «partage sans friction». Les quelques clics de souris économisés se payent ainsi par le grand déballage.

Nouveaux boutons

Cet élargissement de l’horizon Facebook a aussi une conséquence sur les autres sites web. On verra apparaître de nouveaux boutons en fonction du contexte, calqués sur l’omniprésent «J’aime». L’utilisateur pourra dire «J’écoute», «J’ai acheté», «Je lis», «Je cuisine», etc. Là aussi, il suffira d’activer ces nouvelles actions une seule fois pour que la publication d’informations soit ensuite automatisée sur le profil.

Garde-fous

Facebook a rendu plus clair les options de confidentialité. D’entrée de jeu, au moment d’implémenter une application sur son compte, il est possible de choisir avec qui les informations seront partagées. L’utilisateur a le choix de la partager avec tout le monde, ses amis, ou de la garder pour lui.

Les développeurs d’Apps affirment aussi avoir placé des garde-fous. L’application de shopping Fab, par exemple, ne caftera pas lors de l’achat d’un produit estampillé «adulte», où est identifié comme un cadeau, relève le site All Things Digital.

Dans la même veine, l’App d’e-commerce Payvment renonce carrément à publier des informations sur les achats de ses utilisateurs, et se concentre sur l’établissement de listes de souhaits.

Les utilisateurs soucieux de conserver un peu de vie privée devront néanmoins garder un œil sur leurs paramètres de confidentialité pour ne pas tout partager avec tout le monde. C'est le but de Facebook et des applications Timeline, qui cherchent un maximum de visibilité. Fab.com promet même de rémunérer en bons d'achat les internautes qui publient la liste de leurs emplettes.

Créé: 19.01.2012, 12h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.