Mardi 26 septembre 2017 | Dernière mise à jour 21:34

Lecture Google ouvre sa librairie en Suisse

Après la musique, le géant du Net vend désormais des livres électroniques dans sa boutique virtuelle Google Play. Les livres en français y sont snobés.

La vitrine suisse de la librairie Google est en allemand. Les catégories aussi.

La vitrine suisse de la librairie Google est en allemand. Les catégories aussi. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Google vend des applications, de la musique, et maintenant des livres. Le service est disponible depuis ce jeudi 7 novembre en Suisse.

Les ouvrages s’achètent dans le Play Store ou par la nouvelle application «Play Livres» (iOS et Android), qui sert aussi de liseuse polyvalente. Stockés sur le nuage Google de l’acheteur, les ouvrages peuvent être synchronisés avec tous ses appareils, iPhone et iPad compris.

«Les utilisateurs ont désormais accès à des centaines de milliers d’ouvrages, des best-sellers aux classiques», se félicite Santiago de la Mora, responsable du projet chez Google.

Si le choix semble pléthorique, la page d’accueil helvétique de la librairie Google snobe totalement les Romands. Noyé dans les livres en allemand, c’est tout juste si le français est représenté dans la catégorie BD. A noter qu'Apple ne fait guère mieux avec ses sélections de livres électroniques dans l'application «iBooks». (nxp)

Créé: 07.11.2013, 09h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.