Samedi 18 novembre 2017 | Dernière mise à jour 16:38

Street View Google reprend la route en Suisse

Les voitures de Google vont pouvoir sortir du garage la semaine prochaine pour cartographier les routes Suisses.

Google publiera des annonces dans la presse afin d’avertir la population du passage de ses voitures reconnaissables au mât photographique fixé sur leur toit.

Google publiera des annonces dans la presse afin d’avertir la population du passage de ses voitures reconnaissables au mât photographique fixé sur leur toit. Image: Keystone

Galerie photo

Google surfe sur les pistes suisses

Google surfe sur les pistes suisses Le service Street View a cartographié 7 nouveaux domaines skiables helvétiques, dont celui des Diablerets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La hache de guerre est définitivement enterrée entre Google Street View et la Suisse. Dès mercredi prochain, les voitures du service cartographique arpenteront à nouveau les routes du pays.

Leur mission: poursuivre les prises de vues du réseau national interrompues en 2011 par décision du Tribunal administratif fédéral (TAF).

Pour l’instant, seuls les grands axes du pays, l’arc lémanique, Bern, Zurich et Bâle, une petite portion du plateau, quelques monuments et une poignée de domaines skiables ont été répertoriés.

Meilleure information

Une page spéciale permettra de savoir où exactement auront lieu les travaux de cartographie. Google publiera en outre des annonces dans la presse locale et nationale afin d’avertir la population du passage de ses voitures reconnaissables au mât photographique fixé sur leur toit.

Ces exigences découlent de l’arrêté du Tribunal fédéral (TF) de juin 2012. L’été dernier, les juges de Mont-Repos mettaient fin à trois ans de litige entre Google et le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) autour du floutage jugé insuffisant des visages et des plaques minéralogiques.

Contrairement au TAF, le TF a refusé en dernière instance d’imposer à Google un floutage sur 100% des clichés. Les juges reconnaissaient néanmoins la nécessité d’anonymiser totalement, et avant la mise en ligne des clichés, les personnes et signes distinctifs à proximité des lieux sensibles (écoles, hôpitaux, prisons, etc.).   (nxp)

Créé: 30.04.2013, 15h47

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.