Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Téléchargement Kim Dotcom lève le voile sur le nouveau MegaUpload

Totalement anonyme et multifonctionnel, le visage du futur site d’échange se dessine gentiment via Twitter.

Kim Dotcom voit les choses en grand pour son nouveau site de téléchargement direct.

Kim Dotcom voit les choses en grand pour son nouveau site de téléchargement direct. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ils se sont attaqués au mauvais gars. Je vais mettre ce monde sens dessus dessous!» prévient Kim Dotcom dans un tweet daté de mardi. Depuis la fermeture de MegaUpload fin janvier, l’entrepreneur qui vit actuellement en liberté surveillée près d’Auckland ne chôme pas.

Parallèlement à Megabox, le projet d’iTunes alternatif, les contours du nouveau MegaUpload prennent forme. Dans une série de tweets, Kim a invité cette semaine les développeurs à prendre contact avec lui pour accéder à l’API (l’interface de programmation d’applications) de la future plate-forme et l’étoffer de nouveaux services.

Au menu: un système de partage de fichiers (upload et téléchargement), mais aussi une messagerie, de la téléphonie VOIP et des applications vidéo. Tous les échanges seront «illimités» et cryptés, garantissant ainsi une «confidentialité totale», assure Kim Dotcom.

Mégalo?

Poursuivi par le FBI pour la présence de serveurs aux Etats-Unis, le fondateur de MegaUpload se garde bien cette fois-ci d’associer les «hébergeurs américains» à son projet. Ceux-ci ne pourront pas connecter leurs serveurs et leur bande passante au nouveau réseau.

Les tweets de Kim Dotcom ne sont pas clairs sur ce point. Qu’entend-il par «hôtes»? Les utilisateurs eux-mêmes, comme dans un réseau P2P? Ou des serveurs physiques, gérés en privé ou par des entreprises?

Une chose est sûre, notre homme maîtrise sa communication et fait monter la pression. Mais l’entrepreneur allemand autoproclamé champion de l’internet libre agace aussi une partie des internautes. Pour eux, le préfixe Mega- évoque avant tout la mégalomanie du personnage qui ne contribue pas de manière constructive au débat sur le partage et le droit d’auteur.

Créé: 30.08.2012, 16h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.