Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 11:32

#MyTopTenBooks Qui sont les auteurs chouchous de Twitter?

La mode romande du Top 10 littéraire a séduit des centaines d’internautes sur les réseaux sociaux. Des spécialistes ont analysé leurs goûts pour savoir quels auteurs avaient la cote.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui a dit qu’internet et les écrans allaient sonner la mort du livre?

Sur Twitter, le buzz du mois d’avril s’est fait littéraire. Derrière le hashtag #MyTopTenBooks, les twittos étaient invités à publier une photo de leurs dix livres préférés.

L’idée, lancée par la libraire vaudoise Marie Musy sur Facebook, n’a pas tardé à être suivie sur tout le Net francophone. Après trois semaines, son mot-clé accompagne plus de 1500 tweets.

Que lisent les internautes qui ont joué le jeu? De la science-fiction, des BD, des grands classiques? Les spécialistes du site Pegasus Data Project ont décortiqué les 158 premiers Top 10 littéraires, cassant quelques clichés, mais pas tous. (voir le palmarès dans notre galerie ci-dessus)

Sept auteurs suisses

«Les résultats les plus fréquents correspondent souvent à des œuvres hors-norme, explique Yannick Rochat, doctorant à l’UNIL et l’EPFL. On peut voir que les personnes qui ont participé au mouvement restent attachées à des ouvrages qui ont marqué leur époque.» L’échantillon analysé permet en outre de déceler des groupes d’auteurs. Parmi les plus récurrents, Albert Camus se retrouve souvent associé à George Orwell, de même que Bret Easton Ellis à Louis-Ferdinand Céline.

Sur les 896 auteurs recensés, 7 écrivains suisses sont cités au moins 3 fois, il s’agit de Nicolas Bouvier (6 fois), Charles Ferdinand Ramuz et Jean-Jacques Rousseau (5 fois), Albert Cohen et Max Frisch (4 fois). Jacques Chessex et Michel Suter sont tous deux cités 3 fois, détaille la serial blogueuse Mademoiselle Funambuline, dans un article très détaillé.

Créé: 28.04.2014, 15h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.