Samedi 16 février 2019 | Dernière mise à jour 09:43

Internet Des hackers font chanter le Conseil central islamique suisse

Le Conseil central islamique suisse (CCIS) veut déposer plainte après que son site internet a été piraté. Les hackers exigent notamment que le CCIS se distancie d'Al-Qaïda ou de l’État islamique. Mais qui est derrière l'attaque?

Anonymous revendique l'attaque contre le site du Conseil central islamique suisse (CCIS).

Anonymous revendique l'attaque contre le site du Conseil central islamique suisse (CCIS).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil central islamique suisse (CCIS) est victime d'une tentative de chantage. Son site a été la victime d'attaques par déni de services (DDOS), a expliqué mercredi 10 septembre son porte-parole à 20 Minuten. Le CCIS compte porter plainte.

L'attaque a été revendiquée par des hackers qui ont en plus réussi à récupérer des données. Et les revendications sont simples. «Nous exigeons que le CCIS se distancie et condamne toute forme de terrorisme». Et que l'organisation prenne également «position contre la soi-disant guerre sainte en Irak et en Syrie». Sans quoi, les données récupérées seront mises à la disposition du public.

Anonymous... ou pas?

Mais qui est derrière cette attaque? Un groupe qui clame son appartenance au collectif suisse d'Anonymous a mis mardi en ligne une vidéo qui revendique l'opération.

Coup de théâtre mercredi matin: une autre vidéo... dément l'implication des Anonymous! «Nous sommes pour la liberté d'expression, la vie privée et la neutralité du net, mais pas pour l'attaque du site et des données du CCIS en vue d'une extorsion», précise un texte défilant.

Le site a été rétabli

Cette même séquence ajoute qu'Anonymous apprécierait que le CCIS «s'exprime pour la paix et la tolérance». Impossible à l'heure actuelle de savoir qui est le vrai Anonymous car les deux vidéos reprennent les codes du collectif, comme la musique dramatique, le globe tournant ou le logo.

Toutefois cette seconde vidéo est la seule de son auteur alors que la chaîne YouTube d'Anonymous Switzerland est alimentée depuis plus d'un mois. D'un autre côté, le site piraté du CCIS ne comportait pas le logo d'Anonymous qui revendique ainsi son opération.

Le porte-parole du CCIS précise qu'il ne cédera pas aux menaces. «Le CCIS ne mène aucune activité en faveur de la soi-disant guerre sainte en Irak et en Syrie», déclare-t-il sur son site qui a été depuis rétabli. (nxp)

Créé: 10.09.2014, 10h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés High-tech