Lundi 18 février 2019 | Dernière mise à jour 18:47

Financement collaboratif Un Twitter crypté contre la surveillance et la censure

Mélange de Facebook et de Twitter, la plate-forme Trsst recherche des fonds sur le site Kickstarter. Elle promet d’offrir des communications cryptées et sécurisées.

Trsst est basé sur l’échange peer-to-peer entre les membres du réseau. Les communications peuvent contourner les blocages étatiques.

Trsst est basé sur l’échange peer-to-peer entre les membres du réseau. Les communications peuvent contourner les blocages étatiques. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les révélations sur la surveillance du Net par la NSA n’en finissent pas de faire des vagues. Suite au scandale, nombre d’internautes ont pris conscience de la vulnérabilité des échanges électroniques. L’électrochoc sera-t-il assez puissant pour faire changer durablement les mentalités?

La résistance contre le flicage d’Internet s’organise. Notamment sur le site de financement collaboratif Kickstarter, où vient d’être lancé le projet Trsst. Pour voir le jour, ce réseau social sécurisé espère collecter 48'000 dollars d’ici au 13 septembre.

Mélange de Twitter et de Facebook, il permettra de publier des informations, échanger des messages, suivre des «amis» mais aussi des fils RSS, le tout de manière cryptée et confidentielle. «C’est important si vous êtes en train d’éviter un escadron de la mort, de préparer une révolution, ou d’écrire un article de journalisme à haut risque», explique Michael Powers, l’informaticien à l’origine du projet.

Pas de serveurs centraux

Trsst est en outre basé sur l’échange peer-to-peer entre les membres du réseau, lui permettant de s’affranchir de gros serveurs centralisés (et donc vulnérables). Cette caractéristique permet aussi au service d’être accessible partout, même dans les pays où le gouvernement censure des pans entiers du Web.

Les stratégies de confidentialité proposées par Trsst ne sont pas révolutionnaires. D’autres services proposent déjà des services similaires comme le module de discussion instantanée Cryptocat pour Firefox ou Vole (encore en développement). «Des tas de gens intelligents ont déjà défriché le terrain, concède Michael Powers. Nous essayons juste de proposer un service vraiment simple à utiliser pour un large public. De rendre «mainstream» la bonne crypto, pour que tout soit crypté par défaut».

(nxp)

Créé: 16.08.2013, 10h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.