Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:12

Jeu vidéo La Xbox One maigrit tout en se musclant

Microsoft lance une évolution de sa console qui introduit l’Ultra Haute Définition dans nos salons. Test.

La bande annonce de la Xbox One S présentée lors de son lancement au salon E3 de Los Angeles au mois de juin 2016.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle est désormais blanche. Elle est plus compacte. Elle est un tout petit peu plus puissante. Microsoft vient d'introduire une évolution de sa console de salon dernière génération, la Xbox One S. Lors du lancement, début août 2016, le géant américain a d’abord mis sur le marché, en quantités limitées, un modèle doté d’un disque dur de 2 To. Mais c’est déjà pratiquement de l’histoire ancienne puisque ce sont des consoles dotées soit d’un disque dur de 500 Go soit de 1 To qui feront désormais le gros de l’offre une fois la version de lancement écoulée. Pour un prix adapté (309 et 359 francs respectivement). Quant-à l’ancien modèle, ont le trouve désormais à un prix revu à la baisse, dès 249 francs pour la version 500 Go.

Les nouveautés

Cette nouvelle Xbox, nous avons pu la tester pendant quelques semaines en condition d’usage réelle. Il va sans dire que la cure d’amaigrissement dont a bénéficié l’appareil lui va à merveille surtout en comparaison avec la forme imposante et, pour tout dire, sans grandes séductions esthétiques, de la Xbox One. Outre sa couleur, ses lignes sont sobres et élégantes et un socle est fourni par défaut, ce qui lui permet d’être placée en position verticale. Et, pour la première fois de son histoire, le bloc d’alimentation est interne. Terminée la brique électrique qu’il fallait cacher non loin de la prise derrière un meuble. On pouvait craindre que cette intégration dans un coffret 40% plus compact (et le surcroît de la chaleur que cela induit) nuirait à la discrétion du produit, un des avantages marquants de la Xbox One sur la sensiblement plus bruyante PlayStation 4. Il n’en est rien. Nous n’avons constaté aucune nouvelles nuisances sonores et la machine persiste à fonctionner dans un silence d’or même lorsque ses composants sont poussés dans leurs limites. Dans les mesquineries, on relève l’inhabituelle petite longueur du cordon d’alimentation ce qui contraint soit de placer la console tout près de la prise soit d’utiliser une rallonge ou un cordon plus long, celui qui traînerait par exemple dans un tiroir. Le connecteur sur la console est standard, c’est au moins ça. La console se branche sur un téléviseur via un cordon HDMI (fourni).

Quelques détails

Petits détails, la Xbox One S est désormais dotée d’un micro intégré et d'un capteur infrarouge pour des fonctions qui, jusqu’ici, étaient uniquement gérées par l'accessoire Kinect. Déjà délaissé, ce capteur de mouvement n'en devient que plus inutile. Ce dernier peut néanmoins toujours être branché sur la Xbox One S mais seulement via un adaptateur USB non fourni par défaut.

Test sur un écran HD

Pour revenir à nos moutons, nous avons relié la console à un téléviseur et à un projecteur full HD (1080 lignes) pour constater qu’elle fonctionnait à l’identique de l’ancien modèle et même un peu mieux. Certains de ses composants ayant bénéficié d’une injection de vitamines, les jeux en profitent avec un peu plus d'images par secondes par ici, et un peu moins de hoquets par là. Mais il faut des instruments de mesures, des courbes et des chiffres pour vraiment le constater et c’est sans doute pour cela que Microsoft ne communique absolument pas sur ce léger gain, difficilement observable pour le commun des gamers.

Prête pour l'Ultra Haute Définition

Les nouveautés les plus marquantes sont réservées aux téléviseurs de nouvelle génération, les modèles dits UHD (pour Ultra Haute Définition ou 4K). La Xbox One S a troqué le lecteur de disque Blu-ray de l’ancien modèle contre un lecteur de disques UHD. Autrement dit, les quelques films qu’Hollywood commence à introduire depuis ce printemps sont lisibles tout autant que les Blu-ray et DVD. La console diffuse les vidéos 4K en 4K, celles de Netflix comprises. Et les jeux, qui restent nativement dans une définition inférieure, sont «upscalés» directement par la console pour s’adapter à ce type d’écran. Avec dans l’idée que la console fait mieux ce travail que la télévision, ce qui est probable mais discutable selon les écrans choisis. Dernier point encore un poil technique, la console est compatible avec une technique complémentaire de l’Ultra Haute Définition, le HDR. HDR pour «High Dynamic Range». Pour faire simple, l’UHD indique que les points qui composent l’image sont multipliés, le HDR est une nouvelle norme qui augmente drastiquement le nombre de nuances de couleurs qu'un pixel est capable d'afficher et améliore sensiblement les contrastes. Pour l’anecdote, la norme tend vers le 100% des nuances que peuvent percevoir l’œil humain mais sans encore atteindre tout à fait ce maximum. Ce sera probablement pour une prochaine génération. Mais en théorie, le pas est déjà celui d’un géant.

Test sur un écran UHD

Nous avons donc aussi branché la Xbox One S sur un énorme téléviseur haut de gamme suffisamment récent pour être à la fois UHD et compatible HDR. Dans son menu de configuration, la console nous indique que l’écran gère l’Ultra Haute Définition mais pas le HDR. Bizarre. En fait nous n’avions pas activé le HDR sur l’entrée HDMI à laquelle nous avions relié la console. Cela fait, tous les voyants se mettent au vert. Le poste est bien compatible, on peut poursuivre. Nous introduisons un disque UHD (“Batman V Superman”), le téléviseur nous confirme qu’il affiche l’image optimale. Nous lançons le film. Nous reproduisons la même manœuvre avec le Blu Ray du même film (qui est lui en haute définition standard 1080p et pas compatible avec le HDR). A notre grande déception, nous ne constatons pas de différences marquantes entre les deux versions, dans les deux cas superbes sur cet écran hors de prix. Pas d’effet “ouaou” donc en ce qui nous concerne avec le justicier masqué contre l'homme de Krypton tout en précisant que d’autres sources existantes ou à venir y parviendront sans aucun doutes. Mais faute de contenus sous la main, nous en restons là.

Les jeux aussi sont supposés profiter de cette compatibilité HDR. Mais il doivent aussi être prévus à la source pour cela. On sait déjà que les deux prochaines grosses productions chapeautées par Microsoft, soit «Forza Horizon 3» et «Gears of War 4», seront estampillées HDR à leur sortie cet automne. On s’attend donc à ce que les différences soient plus flagrantes. Réponse dans quelques semaines.

On vous la conseille si...

Au final, pouvons nous vous conseiller ce nouveau membre de la famille Xbox? Ce serait un luxe si vous possédez déjà une Xbox One qui tourne sur un écran Full HD classique. C’est notre cas. Plus volontiers si vous voulez découvrir une excellente console de jeux devenue esthétiquement présentable et qui a su corriger avec le temps les errements d’un lancement maladroit. Encore plus si vous êtes un gamer et cinéphile ayant déjà craqué pour un écran UHD dernier cri (tout en sachant que les contenus qui exploiteront au mieux les nouvelles fonctionnalités sont encore balbutiants): la Xbox One S est actuellement le lecteur de disque UHD le moins cher du marché.

Dans quel contexte?

A savoir également: la Xbox One S ne restera pas en binôme très longtemps. Microsoft a annoncé au salon E3 cette année que l’entreprise travaillait, pour une sortie à la fin 2017, sur un monstre actuellement baptisé «Project Scorpio». Une console surpuissante, totalement rétrocompatible mais aussi point d’entrée vers la réalité virtuelle.

Du côté de la concurrence, Sony dévoilera le 7 septembre prochain comment le géant nippon espère briser cette tentative d’encerclement. Il ne fait désormais plus aucun doute que seront annoncées une PlayStation 4 Neo plus puissante (entre la Xbox One S et la Scorpio, selon des spéculations sérieuses) et une PS4 slim (une PS4 bas de gamme aux dimensions réduites). Des détails seront en outre dévoilés sur le casque de réalité virtuelle PlayStation VR (pour la PS4 et la Neo) attendu cette année encore.

Nintendo, pour sa part, devrait également sortir du bois ces prochaines semaines en dévoilant enfin la NX, la console qui doit faire oublier le relatif échec de la Wii U. Là ce devrait être pour la mi 2017.

Créé: 23.08.2016, 11h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.