Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 19:05

Histoire L'Espagne réclame une propriété de Franco

L'Etat espagnol veut reprendre aux héritiers de l'ex-dictateur la propriété de Pazo de Meiras, en Galice. Elle aurait été acquise illégalement.

La propriété de Pazo de Meiras, en Galice.

La propriété de Pazo de Meiras, en Galice. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement espagnol a annoncé jeudi avoir lancé des poursuites contre les héritiers de Francisco Franco pour récupérer un domaine acquis selon lui illégalement par le dictateur mort en 1975. Selon la plainte, la propriété de Pazo de Meiras, en Galice (nord-ouest), une résidence d'été de Franco, a fait l'objet en 1941 d'une vente «frauduleuse» et doit revenir au domaine public. Après la mort de Franco, ses héritiers ont continué à utiliser la propriété, qui appartient aujourd'hui à ses petits enfants.

Le manoir, construit entre 1893 et 1907, a été classé comme monument d'intérêt culturel par le parlement régional de Galice l'an dernier, et il devrait donc être ouvert au public. Mais les descendants de Franco s'opposent à cette décision, affirmant qu'il s'agit de leur propriété privée.

Exhumation suspendue

Ce dépôt de plainte est intervenu alors que le gouvernement espagnol ferraille en justice avec les héritiers de Franco pour tenter de transférer les restes mortuaires du caudillo du mausolée qui les abrite près de Madrid vers une sépulture plus discrète.

L'exhumation était prévue le mois dernier mais elle a été suspendue à la dernière minute par la cour suprême le temps qu'elle examine un appel de la famille Franco. Francisco Franco est arrivé au pouvoir après la guerre civile espagnole de 1936-39 déclenchée par sa révolte contre le gouvernement républicain. (afp/nxp)

Créé: 11.07.2019, 23h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.