Dimanche 17 février 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Enquête Un Vaudois de 17 ans soupçonné de djihadisme a été arrêté en Suisse

Un mineur a été arrêté fin juillet en Suisse parce qu’il est soupçonné de participation à une organisation terroriste. Le jeune homme se serait notamment rendu en Turquie.

Ceci est une image d'illustration.

Le jeune Suisse se serait rendu au moins une fois en Turquie. Avait-il l’intention de rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Syrie?

Ceci est une image d'illustration. Le jeune Suisse se serait rendu au moins une fois en Turquie. Avait-il l’intention de rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Syrie? Image: Fotolia/oneinchpunch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Vaudois de 17 ans soupçonné de participation à une organisation terroriste a été arrêté en Suisse à la fin du mois dernier, a appris «Le Matin Dimanche». «Le jeune homme est actuellement toujours placé en détention préventive pendant que l’enquête se poursuit», confirme Olivia Cutruzzolà, porte-parole de la police cantonale vaudoise. Il s’agit du troisième Romand soupçonné de djihadisme arrêté en quelques semaines. Un Genevois de 21 ans a d’abord été arrêté au mois de juin, puis un second de 29 ans a été placé en détention il y a une dizaine de jours, comme l’a révélé cette semaine la Tribune de Genève. Selon nos informations, les trois hommes fréquentaient la mosquée du Petit-Saconnex à Genève et auraient été en contact.

Résidant dans un village au pied du Jura vaudois, ce jeune musulman, connu pour des faits de délinquance, se serait radicalisé récemment. A l’instar des deux Genevois arrêtés, il se serait rendu au moins une fois en Turquie. Avait-il l’intention de rejoindre les rangs de l’Etat islamique en Syrie? Qu’est-ce qui l’a poussé à rentrer? Autant de questions auxquelles la procédure en cours devra tenter de répondre.

Une situation inédite

A la différence des autres djihadistes suisses présumés, le suspect est cette fois mineur. Une situation inédite qui a une conséquence importante sur le plan juridique. L’enquête n’est pas menée par les spécialistes de la task force de lutte contre le djihadisme du Ministère public fédéral à Berne, comme c’est le cas pour les djihadistes majeurs, mais par le Tribunal des mineurs du canton de Vaud. Une instance peu habituée à ce type d’affaires. En Suisse, le droit pénal des mineurs prévoit une peine maximale de quatre ans de prison.

Au niveau national, une dizaine de djihadistes revenus au pays ont été recensés par les autorités fédérales. Pour l’heure, un seul d’entre eux a été condamné. Le fils de notable vaudois s’était rendu en Syrie en décembre 2013 avant de revenir en Suisse trois mois plus tard. L’homme, âgé de 29 ans au moment des faits, avait écopé de 600 heures de travail d’intérêt général, de l’obligation de réaliser un travail photographique sur le thème de la paix et de suivre une psychothérapie.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 21.08.2016, 09h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.