Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Angleterre Après 23 ans, leur hibou mâle... pond un œuf

Les gardiens d'un refuge pour rapaces ont été aussi surpris que leur grand duc quand celui qu'ils prenaient pour un mec leur a fait ce présent.

Comme «Kaln» n'avait jamais pondu auparavant et agissait comme un mâle, les gardiens l'ont toujours considéré comme tel.

Comme «Kaln» n'avait jamais pondu auparavant et agissait comme un mâle, les gardiens l'ont toujours considéré comme tel. Image: Barn Owl Centre

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur le site du Barn Owl Centre, à Gloucester, la fiche d'adoption (symbolique) du grand duc nommé «Kaln» est claire: il s'agit d'un mâle. Comment imaginer autre chose sachant que ce rapace de 23 ans n'a jamais pondu un œuf alors que les femelles de l'espèce peuvent en produire jusqu'à six par mois à la fin de l'hiver. Et «Kaln» avait de plus des comportement typiques d'un mâle, faisant copain-copain avec ses gardiens et ayant tendance à tout salir au moment de la saison des amours. Un vrai mec, quoi!

Du coup, le 23 juin dernier, les membres du personnel du centre ont eu «le choc de leurs vies» en découvrant... un œuf. Sur sa page Facebook, le Barn Owl Centre ajoute des dizaines d'émoticônes de surprise pour annoncer la nouvelle. Qui n'est en fait pas un heureux événement car, comme l'explique Vincent Jones, le fondateur de ce sanctuaire pour hiboux et chouettes à LiveScience, l’œuf n'est pas fécondé. «Kaln» ne sera doc pas maman.

Selon les dires des gardiens, «Kaln» avait l'air aussi étonné qu'eux d'avoir pondu un œuf. Image Barn Owl Centre/Facebook

«Je pense qu'il était aussi choqué que nous», a déclaré Vincent Jones. D'ailleurs, à l'époque où il a pondu, il était déprimé et connaissait des problèmes de santé, sans rapport pourtant avec l'événement. Quelques jours plus tard, il semble aller mieux.

Un garçon manqué

LiveScience précise que la détermination du sexe chez les hiboux n'est pas facile, mâle et femelle se ressemblant beaucoup, même au niveau de leurs organes génitaux. De plus, le centre qui recueille oiseaux blessés ou captifs ne se préoccupe guère de leur sexe. S'ils ont le comportement d'une femelle, c'est une femelle, s'ils ont celui d'un mâle, c'est un mâle.

Le fait que «Kaln» ait pondu un œuf ne change guère le comportement de ses gardiens envers lui. «Nous ne faisons pas de différence entre les individus, «Kaln» est un individu. C'est un individu certes très spécial. Maintenant, on dit qu'il est un garçon manqué», précise tout de même Vincent Jones.

Créé: 30.06.2019, 17h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.