Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 22:00

Mexique Une algue tue des centaines de tortues rares

Près de 300 tortues vertes, une espèce menacée, ont été retrouvées mortes sur une plage du Mexique. Une hécatombe liée au changement climatique.

Des dizaines de tortues tuées par une marée rouge de micro-algues, au Mexique.

Des dizaines de tortues tuées par une marée rouge de micro-algues, au Mexique. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 292 tortues vertes ont été retrouvées mortes sur des plages du sud du Mexique. Cette hécatombe est la conséquence d'une marée rouge de micro-algues causée en partie par le changement climatique, ont annoncé jeudi les autorités.

Ces micro-algues servent de nourriture à un minuscule poisson appelé salpe qui est toxique pour les tortues. Les salpes sont arrivées sur les côtes de l'Etat méridional de Oaxaca il y a une quinzaine de jours, selon le Bureau fédéral pour la protection de l'Environnement.

Au total 292 tortues ont été retrouvées mortes. Vingt-sept ont été sauvées et vont être soignées avant d'être relâchées dans la nature.

Les tortues vertes, qui peuvent atteindre 1,5 mètre de longueur, nichent sur les côtes du Mexique, mais aussi à Hawaï et en Australie.

Selon les experts scientifiques, les marées de micro-algues rouges sont causées par plusieurs facteurs, dont le changement climatique.

(ats/nxp)

Créé: 10.01.2020, 15h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.