Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:21

Afrique du Sud Le braconnage décime la population de rhinocéros

Le braconnage des rhinocéros continue de s'aggraver en Afrique du Sud, avec déjà 587 animaux tués en 2013. Cette hécatombe risque de provoquer le déclin de la population à partir de 2016, selon une spécialiste

Depuis le début de l'année, 587 rhinocéros ont été massacrés en Afrique du Sud.

Depuis le début de l'année, 587 rhinocéros ont été massacrés en Afrique du Sud. Image: Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les scientifiques sont inquiets car nous nous approchons de plus en plus du point critique où le nombre de rhinocéros tués sera supérieur au nombre de naissances, et alors la population commencera à décliner», a expliqué jeudi Jo Shaw, spécialiste de ces grands mammifères à l'organisation écologiste WWF.

Depuis le début de l'année, 587 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud selon des données publiées jeudi par le Ministère de l'environnement.

«Les estimations les plus récentes montrent que cela pourrait intervenir à partir de 2016», a-t-elle ajouté.

Le chiffre record, de 587 rhinocéros massacrés, s'approche dangereusement du total enregistré sur l'ensemble de l'année dernière (668).

Le rythme du braconnage ne cesse de s'accélérer ces dernières années: il est passé de 13 animaux abattus en 2007 à 448 en 2011 et 668 en 2012.

«Si les choses continuent comme cela, on sera proche de 900 à la fin de cette année, un chiffre vraiment choquant», a commenté Jo Shaw.

Braconniers bien équipés

Le Ministère de l'environnement, qui fait plus ou moins les mêmes estimations, a annoncé que 167 braconniers avaient été arrêtés depuis le début de l'année, rappelant son engagement à lutter contre cette criminalité.

Outre le renforcement des mesures de sécurité, les autorités sud-africaines ont indiqué être en négociation avec le Mozambique pour mettre au point un accord prévoyant des actions conjointes.

Le secteur le plus touché par le braconnage est le célèbre parc Kruger, à la frontière avec le Mozambique, d'où viennent des braconniers bien armés, organisés et équipés. Les Sud-Africains ont récemment annoncé qu'ils avaient l'intention de reconstruire la clôture électrifiée que le régime de l'apartheid avait érigé à la frontière.

Plus de 60% des rhinocéros braconnés en Afrique du Sud le sont dans ce parc, alors que le pays abrite plus de 20'000 rhinocéros, soit près de 80% de la population mondiale.

Le massacre des rhinocéros alimente le marché clandestin de poudre de corne, achetée à prix d'or en Asie, essentiellement au Vietnam, pour alimenter la pharmacopée traditionnelle.

On prête à la corne de rhinocéros différentes vertus curatives, que la médecine n'a jamais pu démontrer, cet étrange appendice nasal étant composé de kératine, la même matière que les ongles humains. (ats/afp/nxp)

Créé: 22.08.2013, 20h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters