Samedi 19 août 2017 | Dernière mise à jour 17:37

Kenya Des braconniers commettent le pire massacre d'éléphants

Un groupe d'une dizaine de braconniers a tué un troupeau de 11 éléphants samedi dans le parc national de Tsavo East au Kenya, ce qui constitue le pire massacre de ce type dans ce pays.

Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les assaillants se sont emparés des défenses des éléphants abattus alors que le trafic d'ivoire, interdit depuis 1989, est en pleine recrudescence pour répondre à la demande croissante en provenance d'Asie.

«Cela montre jusqu'où ces bandes criminelles sont prêtes à aller pour obtenir de l'ivoire. C'est vraiment dramatique», a écrit Paul Udo, porte-parole des services de préservation de la nature au Kenya, dans un message adressé à Reuters via Twitter. (ats/nxp)

Créé: 07.01.2013, 18h59


Sondage

Faut-il établir une liste noire fédérale pour les éleveurs qui maltraitent les animaux?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.