Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 11:40

Etats-Unis Une chasse au rhinocéros noir à 1 million de dollars

La Namibie a défendu la vente aux enchères d'un permis de chasse au rhinocéros noir au Texas, qui lui vaut d'être inondée de critiques bien que les fonds soient destinés à la préservation de cette espèce menacée.

Un rhinocéros noir photographié dans le Parc Kruger en Afrique du Sud.

Un rhinocéros noir photographié dans le Parc Kruger en Afrique du Sud. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vente, organisée jusqu'à samedi par un club de chasseurs de Dallas (le «Dallas Safari Club»), dans le sud des Etats-Unis, fait partie d'un programme autorisant depuis 2012 le gouvernement namibien à vendre des permis de chasse au gros gibier, éléphant, lion, et, à raison de cinq par an, pour le rhinocéros noir.

«Nous sommes confrontés à des individus et des organisations qui disent leur mécontentement (...) Ils croient parfois que nous faisons les choses au hasard. Mais il n'y a rien à craindre, nous suivons un programme et une politique», a déclaré à l'AFP le ministre adjoint de l'Environnement Pohamba Shifeta.

«Nous n'enregistrons aucune diminution de la population de rhinocéros, au contraire, leur nombre augmente», a ajouté le responsable namibien.L'an dernier, la Namibie a fait les frais, lors de plusieurs sommets internationaux, d'un lobbying intensif pour qu'elle renonce à ce système de vente des permis que certaines associations ont menacé de perturber.

Menaces de mort

Le directeur du Dallas Safari Club, Ben Carter, a de son côté rapporté avoir reçu plus d'une dizaine d'emails de menaces de mort contre sa famille et les membres de son club.«C'est assez fou», a-t-il raconté sur la chaîne de télévision NBC News.

«Plusieurs courriels disaient: +Pour chaque rhinocéros que vous tuez, nous tuerons un membre du club+».En conséquence, le Dallas Safari Club a demandé de l'aide au FBI, la police fédérale américaine, qui a déclaré à l'AFP prendre la menace «sérieusement».

Une fois adjugé le permis, la chasse aura lieu en Namibie, pays semi-désertique qui abrite près de 1800 rhinocéros noirs sur une population mondiale de moins de 5000.

Deux permis vendus en 2013

Le rhinocéros noir, l'une des sous-espèces de rhinocéros africain, est en «grand danger» d'extinction, selon la liste rouge des espèces menacées.

La chasse aura lieu dans un parc national ou une autre réserve protégée, selon M. Shifeta.

Le permis pourrait être adjugé «pour au moins 250'000 dollars mais pourrait partir à un million. Le Fonds pour la protection du rhinocéros noir touchera la totalité de la somme», avait indiqué en octobre Ben Carter, président du Dallas Safari Club.

L'an dernier, la Namibie a vendu à l'abri des polémiques deux permis de chasse au rhinocéros noir via un appel d'offre local qui a permis de réunir environ deux millions de rands chacun (185'500 dollars). (afp/nxp)

Créé: 11.01.2014, 08h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters