Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 16:35

France Un dauphin coincé dans un fleuve breton depuis Pâques

Le cétacé qui s'est fourvoyé dans la Rance, à Saint-Malo, après avoir passé un barrage, prend la mauvaise direction. Les experts craignent qu'il ne retrouve pas la mer.

Le jeune dauphin prisonnier du fleuve, filmé le 23 avril par l'association Al-Lark,amie des cétacés.
Vidéo: DR/YouTube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis dix jours, les spécialistes s'inquiètent de voir un jeune dauphin dans les eaux de la Rance, un fleuve qui rejoint la mer dans la baie de Saint-Malo (Bretagne).

C'est un dauphin gris de 1,50 m, qui s'est fourvoyé, via les vannes du barrage de la Rance, dans l'estuaire. Il s'est ensuite faufilé entre les bateaux et s'est mis à crier et à tournoyer, donnant ainsi des signes de grand stress, sans pouvoir retrouver l'accès vers le large.

Dans la mauvaise direction

Suivi de près par les spécialistes de l'association Al-Lark, le jeune dauphin a disparu quelques jours. Craignant qu'il se soit laissé mourir d'ennui, les observateurs ont donc été soulagés de le voir réapparaître. Mais l'animal, au lieu de se diriger vers le grand large, a préféré remonter le fleuve en amont. Réticents à l'idée de l'endormir afin de pouvoir le déplacer – un acte risqué pour ce genre de mammifère –, les scientifiques de l'association ont expliqué qu'il était préférable de le voir redescendre sans l'aide des humains.

En attendant une Happy end, les spécialistes ont appelé les navigateurs à la plus grande prudence, ont demandé aux badauds de ne pas s'approcher et ont prié les éclusiers d'ouvrir les vannes dès l'approche du dauphin au cas où celui-ci se déciderait à repartir vers le grand large, pour rejoindre les siens en haute mer.

Selon l'association Al-Lark, le mammifère appartiendrait aux colonies de dauphins qui vivent au large de la côte d'Emeraude, au nord de la Bretagne.

Créé: 01.05.2014, 16h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.