Mercredi 21 août 2019 | Dernière mise à jour 00:58

Argentine Deux décès inquiétants au zoo de Buenos Aires

Un rhinocéros et une girafe sont morts en 10 jours dans le zoo porteño, critiqué par les associations de défense des animaux.

La girafe Shaki est morte d'un ulcère à l'un de ses 4 estomacs.

La girafe Shaki est morte d'un ulcère à l'un de ses 4 estomacs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Shaki, une girafe de 18 ans, est morte mardi en raison d'un ulcère avec perforation d'un de ses 4 estomacs. «Nous n'avons rien pu faire», a regretté la vétérinaire. Dix jours plus tôt, c'est un rhinocéros blanc, Ruth, une femelle de 24 ans, qui a péri pour une raison inconnue alors qu'elle devait être transférée vers un sanctuaire en Afrique.

Le parc écologique de Buenos Aires abrite encore 842 animaux, arrivés du temps où il était un zoo. La direction a entrepris de «reloger» les animaux et de n'en conserver que quelque 300. Dimanche dernier, deux ours sont partis dans le Colorado, aux Etats-Unis. Avant eux, éléphants, cerfs, reptiles, perroquets, hiboux, ont quitté Buenos Aires.

Comme d'autres dans le monde, le zoo de Buenos Aires avait fait l'objet de plaintes d'associations de défense des animaux, estimant qu'ils ne vivaient pas dans de bonnes conditions. En 2012, un ours polaire était mort en pleine canicule dans la capitale argentine, par plus de 40 degrés.

(ats/nxp)

Créé: 26.07.2018, 04h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.