Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 21:12

Animaux Naissance d'un bébé orang-outan au zoo de Bâle

La petite Padma, née le 7 août dernier, vient grossir les rangs de la population d'orangs-outans de Sumatra de l'institution.

Padma est le deuxième petit de Maia, âgée de 11 ans.

Padma est le deuxième petit de Maia, âgée de 11 ans. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les visiteurs du zoo de Bâle vont pouvoir découvrir une nouvelle pensionnaire parmi les orangs-outans de Sumatra. La petite Padma est née le 7 août dernier, indique l'institution mercredi. Sa mère Maia, âgée de 11 ans, vit dans le parc zoologique depuis 2012.

Dernière naissance en 2017

Padma est le deuxième petit de Maia, précise le zoo. Son premier petit n'avait pas survécu. Elle va s'occuper de sa fille au cours des sept ans à venir, jusqu'à ce que cette dernière n'ait plus besoin d'elle.

La dernière naissance chez les orangs-outans «bâlois» date de mars 2017. La femelle Kila avait alors mis au monde le petit Ombak.

Espèce menacée

Les orangs-outans de Sumatra sont fortement menacés. Ils ont même disparu de nombreuses régions de Sumatra. Le nord de l'île indonésienne compte encore 14'000 singes dans ses forêts. Le zoo de Bâle soutient un projet de protection des orangs-outans à Bornéo depuis 2010. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2018, 17h23

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.