Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 07:20

Championne d'Europe Une reine presque parfaite

Le titre très convoité de «top dog» échoit à un scottish-terrier femelle venu de Russie. Elle l’emporte face à 12 000 candidats de poids.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Apriori, elle n’a l’air de rien. Sa maîtresse non plus. Et pourtant «Koo-I-Noor Filiste Brash», scottish-terrier couleur ébène, n’a pas qu’un nom à rallonge, c’est une redoutable bête de guerre. Agée de 2 ans et demi, cette petite chienne décroche en ce moment tous les sacres, comme Federer au sommet de sa gloire. Elle vient de remporter à Genève le titre très convoité de championne d’Europe en «volant» littéralement sur le ring – elle trotte de manière exceptionnelle, confie un juge. Car, attention, pour être roi ou reine de beauté dans le monde canin, il ne suffit pas d’être beau. Il faut aussi avoir une bonne condition physique. Et ce petit «truc» en plus qui vous rend exceptionnel.

Bref, en dépit de son jeune âge, «Bri» a déjà un palmarès à rallonge: championne du Luxembourg, de Finlande, de Hongrie, de Russie, de Hollande ou encore jeune championne du monde à Paris, pour n’en citer que quelques-uns. Et n’allez pas croire que la Miss subit cette vie de star. S’il n’y avait pas, au bout de la laisse, Valentina Popova, sa coach et propriétaire russe, et si elle en avait la possibilité, «Koo-I-Noor» se serait sans doute inscrite elle-même à des concours de beauté, tant elle se la joue. «Elle a un sacré caractère. Mais elle ne veut travailler qu’avec moi», confie Valentina avec une certaine fierté. Une gagneuse, quoi. Toutefois, la championne ne sort pas de nulle part. L’élevage Filiste Brash a d’autres rois et reines de beauté à quatre pattes à son actif. «Mais «Koo-I-Noor» a une volonté et un côté pétillant que n’ont pas d’autres», assure l’éleveuse, en ajoutant toutefois, avec ce trémolo slave: «Je ne m’attendais pas à ce qu’on remporte ce titre. Je suis sous le choc.»

25 000 visiteurs

Hier, c’est devant un chien d’ours de Carélie (Canada) et un basset artésien (Portugal), respectivement 2e et 3e – et accessoirement près de 12 000 chiens venus de 53 pays – que «Koo-I-Noor» a été désignée vainqueur par Hans Müller, président d’honneur de la Fédération cynologique internationale. «Elle a une expression et un mouvement magnifiques. Le chien parfait n’existe pas, mais n’est pas loin des 100% de critères propres à sa race.»

Quant au public, il est également venu en masse assister à cette manifestation canine (près de 25 000 visiteurs pour le week-end) et applaudir au sacre de la reine, rapidement assaillie par la presse, qui confirme également une nouvelle tendance: la suprématie de la Russie dans l’univers de la beauté canine.

Créé: 02.09.2013, 07h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.