Samedi 16 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:37

Australie Saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

Des saucisses vomitives à la viande de crapauds buffle sont proposées à certains animaux, afin de leur apprendre à se méfier de ce batracien venimeux introduit dans les années 30 et qui détruit les espèces concurrentes.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des espèces endémiques à l'Australie, notamment des petits marsupiaux ou plusieurs types de lézards, meurent empoisonnées si elles mangent un crapaud buffle, ont expliqué mardi des scientifiques.

Il faut donc les dégouter de cette viande, et ce grâce à des saucisses de chair de crapauds buffle, d'où le poison a été ôté, mais qui ont été très salées de manière à susciter un vomissement lorsqu'elles sont en bouche.

Ces saucisses ont été disposées près des habitats de dingos (chiens sauvages), de quolls (marsupiaux carnivores australiens), de serpents et de lézards.

«Les animaux devraient donc ensuite, si ils mordent dans quelques chose qui a le goût et l'odeur d'un crapaud buffle, se souvenir de l'horrible expérience» des saucisses et tout recracher, a précisé David Pearson, du département de l'Environnement et de la Préservation de l'Etat d'Australie occidentale.

Les essais entrepris sont concluants, selon les images enregistrées par des caméras qui montrent que les animaux recrachent vivement ces saucisses.

Destruction des espèces concurrentes

Le quoll est à présent une espèce menacée dans certaines régions d'Australie, à cause de l'avancée des crapauds buffle, d'une cinquantaine de km par an, depuis le Queensland (nord-est).

Ce batracien possède des glandes qui secrètent un poison violent, capable de tuer serpents et crocodiles. Il détruit les espèces concurrentes et colonise sans cesse de nouveaux territoires.

Originaire d'Amérique centrale, le Bufo marinus, aussi appelé crapaud géant puisqu'il est le plus imposant représentant de son espèce, a été introduit en Australie en 1935 afin de lutter contre des coléoptères qui dévastaient à l'époque les plantations de canne à sucre.

Une mauvaise idée, car non seulement l'animal n'a pas éradiqué ces insectes mais il est devenu une nuisance bien plus redoutable. (afp/nxp)

Créé: 27.11.2012, 08h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.