Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:06

Gossau (SG) Trois tigres de Sibérie sont nés au Zoo Walter

Belle surprise au Zoo Walter dans le canton de Saint-Gall où la tigresse Julinka a donné naissance à trois jolis petits.

Maman Julinka est comblée avec ses trois petits tigres.

Maman Julinka est comblée avec ses trois petits tigres. Image: Zoo Walter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois tigres de Sibérie sont nés dans la nuit de lundi à mardi au Zoo Walter à Gossau (SG).

Ce jardin zoologique participe au programme européen de préservation de cette espèce en danger d'extinction.

Les responsables du zoo soupçonnaient que la tigresse attendait des petits, mais la naissance constitue malgré tout une surprise. Une analyse des crottes de la femelle effectuée à Berlin n'avait en effet montré aucun changement hormonal, a indiqué mercredi la direction du zoo.

C'est la première fois que Julinka donne naissance à des petits. On ne sait pas encore si les trois tigres vont survivre. Le mâle Viktor a été séparé de la mère et des nouveaux-nés. Il ne pourra les retrouver que lorsque la mère le réclamera.

Il ne reste que 450 à 500 tigres de Sibérie dans la nature. Cette espèce en danger d'extinction vit essentiellement en Sibérie orientale. Elle a presque totalement disparu de Corée et du nord de la Chine. (ats/nxp)

Créé: 25.04.2018, 15h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.