Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 13:49

BD Blake et Mortimer s'embourbent dans la jungle

Sortie ce 22 novembre de la suite et fin de «La vallée des immortels». Qui, pourtant, ne laissera pas un souvenir impérissable.

L'un des sommets (du ridicule) de cet album: Mortimer se fait attaquer par des pandas géants et très méchants.

L'un des sommets (du ridicule) de cet album: Mortimer se fait attaquer par des pandas géants et très méchants. Image: Berserik-Van Dongen-Sente/Ed. Blake et Mortimer

La vallée des immortels

«Le millième bras du Mékong», Tome 2
Par Sente, Berserik et Van Dongen
Ed. Blake et Mortimer
56 pages

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Grosse année pour Blake et Mortimer puisque, en 2019, nous n'avons pas eu droit à un, mais à deux albums. L'un fut exceptionnel dans tous les sens du terme puisque «Le dernier pharaon» est l'unique où l'auteur, en l'occurrence Schuiten, a pu conserver son propre style sans avoir l'obligation de devoir respecter un graphisme à la Jacobs. Une réussite éblouissante tant visuelle que narrative, mais qui était clairement estampillée «hors-série». Retour donc aujourd'hui au programme de parution normal avec la sortie du deuxième tome de «La Vallée des immortels.»

La première partie, sortie en 2018, était plutôt réussie. Suite directe du mythique «Secret de l'espadon» de Jacobs, elle entraînait nos héros à Hong Kong, sur fond de crise politique et d'énigme historique remontant au premier empereur de Chine. Avec Olrik dans le rôle habituel du méchant. Mais là, patatras, tout s'écroule dans la suite et la fin de cette histoire. On quitte le contexte historique et réaliste pour se plonger en pleine fantasmagorie, avec une vallée imaginaire peuplée de dragons et de... méchants pandas géants. Le mystère lié au premier empereur vire à la farce, singeant (mal) «Indiana Jones et la dernière croisade».

Nom d'une pipe!

Blake et Mortimer passent une bonne partie de cet album dans la jungle, mais séparément. Le capitaine va toutefois retrouver la trace du professeur puisque ce dernier a laissé comme piste une perle posée sur un rocher en forme de pipe. C'est pour le moins fumeux! Nos héros s'embourbent et le lecteur aussi, tant le scénariste, Yves Sente, résout les multiples intrigues initiées dans le premier tome en deux coups de cuillère à pot. Et les quelques références semées au film de l'album, comme celle au Tchang de Tintin, ne présentent que peu d'intérêt.

L'invraisemblable succède au grand n'importe quoi et on s'ennuie ferme. Du coup, on s'attarde davantage sur le dessin pour se rendre compte que le nombre de cases par pages semble avoir augmenté, rendant la lecture encore plus fastidieuse. Et venir juste après Schuiten fait paraître les planches dessinées à quatre mains (ou plutôt à deux, car ils ne doivent pas être ambidextres) par Berserik et Van Dongen terriblement statiques et surannées. Impression que l'on n'avait pas dans le tome précédent. Mais il n'y a qu'à regarder la différence des deux couvertures. Autant celle du tome 1, à Hong Kong était dynamique et élégante, autant celle du tome 2, avec des personnages petits, qui regardent on ne sait quoi, devant des dragons endormis, ne dégage rien.

Vendu à 410 000 exemplaires

Yves Sente, auteur de nombreux scénarios pour Blake et Mortimer est capable du meilleur («La machination Voronov») comme du pire, («Le sanctuaire du Gondwana»). Cela se confirme avec un bon premier tome de «La vallée des immortels» et une suite particulièrement ratée. Le début de l'histoire s'étant vendu à 410 000 exemplaires, on ne se fait pas trop de souci pour le succès commercial de ce tome 2. Mais attention à ne pas trop souvent répéter ces erreurs et à peut-être être moins empressé à sortir de nouvelles aventures. Trop de «Blake et Mortimer» peuvent tuer «Blake et Mortimer».

Michel Pralong

Créé: 22.11.2019, 15h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.