Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 10:05

BD Le petit Spirou a perdu son papa

Philippe Tome, scénariste et créateur de la version enfantine du célèbre héros est décédé soudainement à 62 ans.

Avec son complice Janry, Tome avait créé ce personnage d'un Spirou gamin, prêt à toutes les bêtises et un tantinet obsédé, en 1990.

Avec son complice Janry, Tome avait créé ce personnage d'un Spirou gamin, prêt à toutes les bêtises et un tantinet obsédé, en 1990. Image: Tome-Janry/Ed. Dupuis

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En apprenant la nouvelle de la disparition, samedi 5 octobre, de Philippe Tome, les éditions Dupuis ont été «tristes et abasourdies». Il y a de quoi: le scénariste belge du «Petit Spirou» et de «Soda» est décédé à 62 ans.

Né le 24 février 1957 à Bruxelles, Philippe Vandevelde découvre la BD... par les oreilles. Aveuglé à 5 ans suite à une opération des yeux, c'est sa maman qui lui lit «Le sceptre d'Ottokar» de Tintin. Marqué par le genre (et ayant recouvré la vue), il participe à 14 ans à un fanzine puis s'inscrit à des cours du soir de BD. Là il rencontre un certain Janry, qui deviendra son principal complice et dessinateur, ainsi que Stuf, qui sera leur coloriste. Appelé sous les drapeaux, il fait la connaissance d'un autre futur grand nom de la BD, André Geerts (auteur de la série «Jojo»). Ce dernier le convaincra d'entrer dans le métier.

Aussi à l'aise dans l'humour que dans le polar, Philippe Vandevelde, dit Tome, va manquer au monde de la BD. Photo Chloé Vollmer Lo

Appelés pour reprendre Spirou

De retour à la vie civile, il en a l'occasion puisque son copain Janry est devenu l'assistant de Dupa sur la série «Cubitus». Le deux compères vont alors donner des coups de main à un autre duo, Turk et De Groot («Robin Dubois», «Léonard le génie») et Philippe Vandevelde prend le pseudonyme de Tome. Auteurs de l'ombre, Tome et Janry vont soudain passer en pleine lumière en étant choisis pour reprendre... Spirou, après Nic et Cauvin. Leur premier album, «Virus», sort en 1984. Ils en feront encore 13 autres, jusqu'en 1998 et «Machine qui rêve». Cet album dont la noirceur, qui devait figurer un tournant dans la série, suscitera beaucoup d'incompréhension, marquera en la fin du duo, mais sur cette série seulement.

Car, en 1990, Tome et Janry avait créé une version beaucoup plus légère et humoristique du personnage, «Le petit Spirou». Qui devint un succès énorme et valut en 1992 aux deux auteurs de recevoir l'Alph'Art de l'humour et celui de la jeunesse à Angoulême pour le deuxième tome de la série. Les deux auteurs ont signé «25 albums» autour de l'univers du groom gamin.

Mais Tome ne s'est pas cantonné au seul Spirou. Il a également créé en 1986 le personnage de Soda. Ce flic new-yorkais, pour ne pas inquiéter sa mère, lui fait croire qu'il est pasteur. Tous les matins, il quitte donc leur domicile déguisé, avant de se changer dans l'ascenseur pour endosser sa tenue de flic. D'abord dessinée par Warnant, la série est ensuite reprise par Gazzotti jusqu'en 2005. En 2014, après presque 10 ans d'absence, elle revient sous le crayon de Dan, avec un titre de criconstance: «Résurrection». Un 14e tome était en préparation.

Une «Berceuse assassine» géniale

Tome a également signé quelques bijoux d'albums réalistes, comme l'incroyable trilogie «Berceuse assassine», avec Ralph Meyer et le très beau «Sur la route de Selma» avec Berthet. Scénariste talentueux, Philippe Tome aura marqué de son empreinte le monde de la BD. Et aujourd'hui, pour une fois, le petit Spirou n'a pas envie de rire.

Michel Pralong

Créé: 07.10.2019, 10h54


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.