Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 07:16

BD René Pétillon, le créateur de Jack Palmer n'est plus

Il avait notamment signé «L'enquête corse» qui fut ensuite adapté au cinéma. Il a été «emporté par une longue maladie».

Jack Palmer, en couverture du dernier album de René Pétillon «Palmer en Bretagne», pleure son papa décédé à l'âge de 72 ans.

Jack Palmer, en couverture du dernier album de René Pétillon «Palmer en Bretagne», pleure son papa décédé à l'âge de 72 ans. Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dessinateur français René Pétillon, qui avait signé la BD à succès «L'Enquête corse», est mort dimanche à l'âge de 72 ans, ont annoncé les éditions Dargaud. «Emporté par une longue maladie» selon un communiqué de Dargaud, Pétillon était le «père» du détective Jack Palmer.

La plus connue de ses aventures, «L'enquête corse», avait reçu le Prix du meilleur album au festival d'Angoulême en 2001 avant d'être adaptée au cinéma en 2004, avec Christan Clavier dans le rôle de Palmer.

Bande annonce «vintage» de «L'enquête corse» adaptation de la BD homonyme.

La BD raconte les frasques du détective sur cette île française de la Méditerranée, où il se trouve en butte aux magouilles et à loi du silence, aspects de la culture traditionnelle locale, que l'auteur raille de manière bon-enfant.

«Ce succès m'a abasourdi»

«Le succès de cet album m'a abasourdi», racontait Pétillon à l'AFP en 2013, encore surpris d'avoir été fait citoyen d'honneur de la ville de Bastia, en Corse, grâce à cet ouvrage.

Originaire de Bretagne, il publie ses premiers dessins en 1968 dans Planète, Plexus et l'Enragé. Sa première bande-dessinée sort en 1972 dans le magazine Pilote. Deux ans plus tard, il donne naissance à Jack Palmer, un Groucho Marx se prenant pour Humphrey Bogart, détective un peu bêta au gros nez et à l'imperméable trop grand.

La dernière aventure de Palmer, «Palmer en Bretagne», est parue en 2013.

Pilier du «Canard»

Parallèlement à la BD, Pétillon était l'un des dessinateurs français les plus connus dans le domaine de la satire politique, grâce à son travail pour l'hebdomadaire satirique «Le Canard enchaîné».

Il y était entré en 1993 avant de mettre fin à sa collaboration l'an passé, selon Dargaud. «Son humour acéré, impitoyable, légèrement décalé et néanmoins pas dénué de tendresse fait mouche à tous coups», a souligné Dargaud dans son communiqué, saluant «un des tout grands portraitistes de la société française».

«L'enquête corse découle directement de mon travail au Canard», avait assuré le dessinateur à l'AFP en 2013. (afp/Le Matin)

Créé: 30.09.2018, 15h50


Sondage

"No Time to Die" ("Ce n'est pas le moment de mourir") est le titre du prochain James Bond. Pour vous c'est...




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.