Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 09:46

Lausanne Zep et Valott se paient la tronche des grands héros de BD

Potes depuis plus de 30 ans, les deux dessinateurs romands sont réunis pour la première fois dans une expo hommage au 9e Art.

Happy Sex 2

De Zep
Ed. Delcourt
62 pages

Captain Biceps

«L'increvable»
Tome 7
De Tébo et Zep
Ed. Glénat
48 pages

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si vous voulez voir un maximum de héros légendaires de la BD réunis en un seul endroit, une seule adresse: la petite Galerie du Marché, à Lausanne. Valott et Zep y exposent en effet depuis ce jeudi une trentaine de dessins originaux consacrés à des personnages qui ont marqué leur enfance et influencé leurs propres parcours. Mais pourquoi ces deux auteurs font-ils ainsi expo commune? Parce que leur amitié date de plus de 30 ans, qu'ils ont mangé de la vache enragée ensemble et que, sans Valott, Titeuf, le héros qui a fait de Zep une star de la BD, n'existerait peut-être pas.

En 1986, en effet, lorsque Zep, rencontre Valott, ce dernier est beaucoup plus connu que lui. Il dessine en effet des caricatures dans «Le Matin». Durant des années, ses tronches ont illustré les grandes interviews du journal. Aujourd'hui Valott travaille pour «24 heures», mais également à nouveau pour «Le Matin» avec son «Tableau noir» animé.

Visite chez Franquin

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à leur boutons puisque, à l'époque, les deux auteurs sortaient à peine de l'adolescence. Avec également un troisième larron, un certain Enrico Marini qui est aussi devenu un grand de la BD («Le scorpion», «Les aigles de Rome»), ils courent les festivals BD et les éditeurs, allant jusqu'à Bruxelles dans la voiture de Valott (lui seul en a une), partageant des chambres quant ce n'est pas des lits, qu'ils paient à coups de dessin. Au milieu des galères, des moments magiques, comme quand Zep et Valott vont trouver le grand André Franquin, papa de Gaston Lagaffe, puisque celui-ci avait engagé Valott comme assistant pour dessiner les produits dérivés de son dessin animé «Les Tifous». Alors que l'épouse du génie leur dit de ne pas faire trop long car celui-ci est fatigué, les deux jeunes auteurs repartiront huit heures plus tard, abreuvés d'histoires et d'alcool de genièvre.

Une fille avec un flingue

Mais Zep, de son côté, désespère. En 1992, à 25 ans, il ne parvient pas à enthousiasmer les éditeurs avec ses projets. Avec Valott, ils envisagent de faire une BD en commun, un polar réaliste écrit par Valott et dessiné par Zep. «Une fille avec un flingue, qui aurait dû ressembler à tout ce qu'on aimait, Jérôme K Jérôme Bloch, Franck Miller ou le Torpedo de Bernet et Abuli, se souvient Zep, Mais quand on veut ressembler à tout le monde, à la fin, cela ne ressemble à rien.» Le projet n'ira pas très loin et, un jour, en faisant une pause et en regardant par la fenêtre de son atelier, le dessinateur genevois observe les gamins dans la cour de l'école en face. Et s'il était là, son héros? Valott s'emballe face à la dizaine de planches d'essais d'un certain Titeuf et, selon Zep, c'est grâce à ses encouragements qu'il a persévéré et que son héros a connu une vie graphique et un succès mondial. Zep appelle Valott «le parrain de Titeuf».

Même s'ils se voient souvent, qu'ils se donnent des conseils, jusqu'en 2019 Zep et Valott n'avaient jamais travaillé ensemble. C'est pour célébrer cette amitié et cette complicité qu'ils ont décidé aujourd'hui de faire une expo commune. Le thème, vu leur passion commune pour la BD (ce qui n'est de loin pas le cas de tous les auteurs) a été vite trouvé: les grands héros du 9e art. La grande majorité des originaux exposés à Lausanne ont été créé pour l'occasion, même si Zep propose également quelques dessins réalisés pour d'autres occasions, dont un petit ouvrage publié en 2001, «Mes héros de la bande dessinée », où il rendait déjà hommage à ses personnages préférés. Le résultat est épatant, montrant à travers des styles très différents un amour commun pour ces tronches qu'ils dessinent. Outre le plaisir des yeux, ces dessins sont également mis en vente: l'expo dure jusqu'au 12 octobre.

Zep dédicace vendredi

«Quelques héros de la bande dessinée» de Valott et Zep figure sur le programme off de BDFIL qui débute aujourd'hui et dure jusqu'à lundi. Mais du coup, Zep sera présent au festival vendredi après-midi pour dédicacer. C'est d'autant plus réjouissant qu'il vient de sortir en Suisse (une semaine avant la France) «Happy Sex 2» . Tous ceux qui ont lu le premier tome sorti il y a 10 ans se souviennent le rouge aux joues de ces gags 100% cul réservés aux adultes. Et bon nombre de gamins frustrés de n'avoir pu les lire à l'époque ont depuis atteint l'âge requis. Ils peuvent se réjouir.

«Happy Sex 2», la bande annonce. En Suisse, l'album est déjà sorti. YouTube/Ed. Delcourt

Pour ceux qui ne connaissent pas, il n'est pas inutile de préciser que oui, il ne s'agit que d'histoires de rapports sexuels, dessinés avec tous les détails nécessaires sans aucune censure. Mais que, contrairement à la majorité de BD de gags de cul, ceux de Zep ne sont jamais machos, sexistes ou dégradants. Zep raconte les ratés de l'acte, les maladresse des parties de jambes en l'air, les incompréhensions entre sexes. Son génie humoristique atteint chaque fois sa cible. Il dessine également tous les physiques de femmes et d'hommes, parce que ce sont des histoires qui peuvent arriver à monsieur et madame tout le monde. «Outre l'anatomie, j'ai aussi dû faire des recherches pour varier les lits et les canapés sur lesquels se déroulent la majorité de mes histoires, car on baise quand même rarement dehors.»

Ne pas choquer les enfants

Si cela peut vous choquer, n'achetez pas, mais pour les autres, précipitez-vous et allez faire la queue à BDFIL pour que Zep vous en dessine une. Les enfants pourront aussi avoir leur dessin puisque l'auteur dédicacera également ses «Titeuf» et le nouveau «Captain Biceps» qu'il scénarise et dessiné par Tébo. «Quand j'ai sorti le premier «Happy Sex», je me suis retrouvé face à des files où se mélangeaient adultes et enfants. Et ces derniers arrivaient à lorgner sur l'album que je dédicaçais pour les grands. J'ai retenu la leçon et conçu le premier gag du tome 2 de manière à ce qu'il ne soit pas trop explicite si un gamin le voit». Après six mois à dessiner des gens tout nus, Zep est passé à tout à fait autre chose. Il réalise en ce moment les illustrations pour les nouvelles chansons du futur album de Renaud.

Michel Pralong

Créé: 12.09.2019, 15h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.