Dimanche 20 janvier 2019 | Dernière mise à jour 14:24

Crash Bentley sacrifiée pour l'art

Pour réaliser ses œuvres, l’artiste soleurois Pamcrash écrase des voitures de luxe contre un mur. Une technique bien rodée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des voitures, l’artiste Pierre-Alain Münger (38 ans) en a déjà lancé sept contre un mur, à 85 km/h, au Dynamic Test Center (DTC) de Vauffelin, près de Bienne. Pas pour tester leur sécurité, mais pour obtenir l’empreinte de leur calandre sur du métal peint. Et pas n’importe quel modèle: en 2013, c’était une Chevrolet. Cette année, c’est une Bentley, fournie par un collectionneur.

«La voiture, c’est mon pinceau!» se plaît à répéter Pierre-Alain Münger, qui fracassait ses petites autos à coups de marteau quand il était enfant. Ford, Opel, Jaguar, Alfa, Chevrolet: elles y ont toutes passé pour la série «Faces», mais les toiles réalisées en deux jours n’ont pas trouvé preneur. La Cadillac, par exemple, était proposée à 27 000 francs.

«Je n’utilise que des voitures en état de marche», explique le sculpteur. Le hasard est maîtrisé et les empreintes s’améliorent au fil des crashes. «Ma technique se perfectionne», revendique Pamcrash. Vendredi dernier, les couches de peinture superposées sur la plaque métallique avaient la couleur verte caractéristique des anciennes Bentley.

Transformer un produit industriel en une œuvre originale en passant par une performance artistique est une démarche coûteuse, exécutée parfois sur commande pour des particuliers qui ont du mal à se séparer d’une voiture trop chère à entretenir.

Les tableaux réalisés avec pour pinceau la Bentley et d’autres voitures seront visibles à Berne dès le 4 août, à la Galerie Soon. Mais Pamcrash songe déjà à poursuivre sa série avec une Mercedes, une Porsche, voire une Ferrari, si le financement ne lui manque pas. (Le Matin)

Créé: 15.07.2016, 14h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters