Vendredi 3 avril 2020 | Dernière mise à jour 06:12

Ciné Les chansons et génériques des «Bond», du pire au meilleur

Alors que la chanson de Billie Eilish, «No Time To Die», a été dévoilée vendredi, retour sur les génériques et les titres de la saga «James Bond». C'est parti pour notre classement forcément subjectif.

Dans le générique de «Dangereusement vôtre» (1985), le logo 007 est imprimé en fluo entre les seins d'une figurante. Une option audacieuse qu'on ne se permettrait plus aujourd'hui...

Dans le générique de «Dangereusement vôtre» (1985), le logo 007 est imprimé en fluo entre les seins d'une figurante. Une option audacieuse qu'on ne se permettrait plus aujourd'hui... Image: Capture écran Eon productions/MGM

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que la chanson de Billie Eilish, «No Time To Die», la 25e aventure de James Bond au cinéma, a été dévoilée vendredi, voici un petit classement des 24 précédentes ouvertures de la série. Sont pris en compte la chanson et l'animation du générique. L'occasion de se rappeler combien ces petites pépites ont marqué le cinéma. Et qu'il fut un temps où les chansons des «Bond» étaient entraînantes...

24. «Spectre» (2015) Chanson: «Writing's On The Wall», Sam Smith - Générique: Daniel Kleinman
Soyons francs, la chanson de Sam Smith (oscarisée, rappelons-le...) divise les fans. Le soussigné assume pleinement son aversion pour la voix en mode Bee Gees de l'artiste anglais. Côté images, ça n'est pas mieux: la mise en scène est d'un kitsch consommé, aux effets baveux. Mention spéciale à la pieuvre surmontée du visage de Christoph Waltz. Un raté total, hélas.

23. L'homme au pistolet d'or (1974) Chanson: «The Man With The Golden Gun», Lulu - Générique: Maurice Binder
Le deuxième «Bond» avec Roger Moore n'est pas gâté, côté chanson, avec une ritournelle criarde de Lulu. Franchement pas inoubliable, cette partition peu inspirée est, en plus, mis en images de manière fadasse par Maurice Binder qu'on a connu nettement plus créatif.

22. «Meurs un autre jour» (2002) Chanson: «Die Another Day», Madonna - Générique: Daniel Kleinman
On attendait beaucoup de cette chanson signée Madonna. Hélas, la superstar (qui apparaît dans le long-métrage, dans le rôle d'un professeur d'escrime) a livré une ritournelle sans âme, aux rythmes saccadés, déphasés, dans l'air du temps mais peu efficace. Et, surtout, sans emphase ni sonorités bondiennes. Les images, elles, sont un peu vulgaires mais originales: c'était la première fois qu'elles s'inscrivaient directement dans le récit du film.

21. «Quantum Of Solace» (2008) Chanson: «Another Way To Die», Alicia Keys & Jack White - Générique: MK12
Là encore, malgré la présence de deux stars de la musique, la sauce ne prend pas. Pas assez bondienne, pas assez mélodieuse, presque trop branchée et sans emphase, «Another Way To Die» se plante. Tout comme le générique, simplement un des plus vilains de toute la série.

20. «Demain ne meurt jamais» (1997) Chanson: «Tomorrow Never Dies», Sheryl Crow - Générique: Daniel Kleinman
La performance de Sheryl Crow n'est pas mauvaise mais l'orchestration laisse franchement un peu à désirer. Cela manque de tonus bondien. Et dans les aigus, la chanteuse a la voix criarde. La mise en images, jouant sur le thème de l'invasion du numérique, respecte les codes de la série mais semble fouillis.

19. «Tuer n'est pas jouer» (1987) Chanson: «The Living Daylights», A-ha - Générique: Maurice Binder
Deux ans après le carton absolu de Duran Duran et «A View To A Kill», les producteurs des «Bond» veulent récidiver. Ils font appel au groupe à la mode du moment, A-ha. Mais le contact entre les jeunes gens et le compositeur John Barry se passe mal. Le résultat s'en ressent. «The Living Daylights» n'est pourtant pas désagréable à l'écoute mais tout ça est mou du genou. Morten Harket, le chanteur, ne semble pas y croire. Maurice Binder, lui, livre un générique sans grande imagination, pour la première apparition de Timothy Dalton dans le rôle de 007.

18. «Bons baisers de Russie» (1963) Chanson: «From Russia With Love», Matt Monro - Générique: Robert Brownjohn
Assez curieusement, la chanson du film n'est pas utilisée dans le générique, musical. Dommage. Côté images, c'est la première fois que les crédits sont projetés sur des corps de femmes. Robert Brownjohn marque-là la série avec un procédé qui sera repris, copié, adapté tout au long des aventures de James Bond au cinéma.

17. «James Bond contre Dr No» (1962) Chanson: «The Bond Theme», John Barry & Monty Norman - Générique: Maurice Binder
Pas de chanson pour ce premier James Bond. On est au début de l'aventure cinématographique de 007, Sean Connery invente le rôle de manière magistrale et Maurice Binder imagine le fameux gunbarrel qui ouvre chaque film (ou presque). A l'image, des femmes habillées dansent, des petits points se déplacent sur l'écran. Tout ça a vieilli mais reste l'élément fondateur du mythe.

16. «Permis de tuer» (1989) Chanson: «Licence To Kill», Gladys Knight - Générique: Maurice Binder
Après une entrée qui rappelle «Goldfinger», Gladys Knight déroule, avec ce titre pop sympa sans casser trois pattes à un canard qui sonne fort la fin des années 80. Binder, lui, est en service minimum. Son générique est poussiéreux. Cela sera d'ailleurs le dernier. Il décédera en 1991.

15. «Octopussy» (1983) Chanson: «All Time High», Rita Coolidge - Générique: Maurice Binder
Dans un style ballade jazzy collant parfaitement à l'ère Moore, Rita Coolidge interprète un titre charmant qui n'a pourtant pas marqué spécialement les esprits. C'est cool, ça sent l'after-shave mais ça ne décolle pas vraiment. Maurice Binder, lui, est inspiré. Il joue de l'animal de compagnie de la Bond Girl de service, Maud Adams. A savoir une pieuvre venimeuse. Et naturellement du nom de la jeune femme, évocateur en anglais, Octopussy...

14. «Le monde ne suffit pas» (1999) Chanson: «The World Is Not Enough», Garbage - Générique: Daniel Kleinman
Belle envolée que cette ritournelle signée par le groupe américain Garbage. La voix de la chanteuse, Shirley Manson, colle très bien à l'univers bondien. Chic et choc. Ce troisième film mettant en scène Pierce Brosnan bénéficie également d'un générique dynamique et maîtrisé où des femmes lassives se retrouvent transformées en pétrole, l'or noir étant le thème central de ce long-métrage dont Sophie Marceau est la grande méchante.

13. «Casino Royale» (2006) Chanson: «You Know My Name», Chris Cornell - Générique: Daniel Kleinman
Pour son intronisation dans le rôle de 007, Daniel Craig est servi par une chanson aux tonalités rock interprétée par le regretté Chris Cornell dont le travail avec le compositeur David Arnold a été symbiotique. Daniel Kleinman l'utilise à pleine puissance avec un générique splendide, à base de cartes à jouer.

12. «On ne vit que deux fois» (1967) Chanson: «You Only Live Twice», Nancy Sinatra - Générique: Maurice Binder
Douce et entêtante, aux sonorités asiatiques, «You Only Live Twice» se laisse écouter avec plaisir. Elle reste, plus de cinquante ans après sa création, très agréable et mélodieuse. Le générique joue sur les volcans, la lave et les clichés japonais, avec un certain bonheur.

11. «Rien que pour vos yeux» (1981) Chanson: «For Your Eyes Only», Sheena Easton - Générique: Maurice Binder
Bill Conti pond la bande originale de ce cinquième «Bond» de Roger Moore. Sheena Easton chante cette ritournelle qui tient un peu du sirop, très marquée début 80. Le générique est particulier car c'est le seul de toute la série dans lequel l'interprète de la chanson-titre apparaît. Maurice Binder avait craqué pour la jeune femme, dit-on.

10. «Au Service secret de Sa Majesté» (1969) Chanson: «We Have All The Time In The World», Louis Armstrong - Générique: Maurice Binder
Pas de chanson pour le générique, musical, de ce film unique joué par George Lazenby. Mais quelle b.o.! Peut-être la plus belle de tous les «Bond». La chanson émouvante de Louis Armstrong est audible dans le film. La mise en image des crédits joue sur le temps qui passe. Et montre exceptionnellement des images d'anciens «Bond» avec Sean Connery, histoire d'établir le lien avec ce long-métrage.

9. «Moonraker» (1979) Chanson: «Moonraker», Shirley Bassey - Générique: Maurice Binder
Pour la troisième fois, Shirley Bassey chante pour James Bond. Frank Sinatra, Kate Bush et Johnny Mathis ont tous refusé l'offre de Cubby Broccoli, producteur historique de la série. «Moonraker» est une belle ballade, clinquante et sophistiquée servie par un des plus beaux génériques de Maurice Binder, très inspiré par la conquête de l'espace qui sert de cadre à cette aventure.

8. «Vivre et laisser mourir» (1973) Chanson: «Live And Let Die», Paul McCartney and Wings - Générique: Maurice Binder
Peut-être une des chansons les plus célèbres de la série (reprise par l'émission politique «L'heure de vérité» qui en avait fait son générique). Paul McCartney offre aux fans un thème inoubliable. Malheureusement, la mise en images, qui plus est pas en CinemaScope, n'est pas à la hauteur. D'où une légère frustration et un classement qui aurait pu être largement meilleur.

7. «Les diamants sont éternels» (1971) Chanson: «Diamonds Are Forever», Shirley Bassey - Générique: Maurice Binder
C'est une chanson sophistiquée, très américaine dans ses sonorités, qui ouvre «Les diamants sont éternels», dernier «Bond» officiel avec Sean Connery. Sept ans après son magistral «Goldfinger», Shirley Bassey revient tout en voix, pour le plus grand plaisir des fans. Jouant sur le thème clinquant des diamants, Maurice Binder ouvre le long-métrage avec classe. Une de ses plus jolies réussites.

6. «Goldeneye» (1995) Chanson: «Goldeneye», Tina Turner - Générique: Daniel Kleinman
En 1995, pour son retour après six ans d'absence, James Bond revient habillé par une chanson bondienne en diable rugie par Tina Turner. Composée par Bono et The Edge, «Goldeneye» figure clairement parmi les meilleurs titres de la série. Tout y est: sonorités cuivrées, triangle, mystère. Le premier générique réalisé par Daniel Kleinman suit la cadence, avec de très belles idées. Telle cette image où figurent les flingues de Sean Connery, George Lazenby, Roger Moore et Timothy Dalton, devant lesquels apparaît le PPK du petit nouveau, Pierce Brosnan. Imparable.

5. «L'espion qui m'aimait» (1977) Chanson: «Nobody Does It Better», Carly Simon - Générique: Maurice Binder
Cette magnifique ballade jazzy est associée à la quintessence du style Moore dont c'est là le meilleur film, dans le rôle de 007. C'était d'ailleurs son préféré. Carly Simon apporte toute la suavité qu'il faut à cette chanson essentiellement accompagnée au piano et aux cuivres. Ca sent bon l'after-shave, une fois encore! En forme, Maurice Binder signe un de ses meilleurs «opening credits», ode à James Bond (normal, personne ne le fait mieux) et à l'Angleterre. Et, pour la première fois, Moore figure en personne dans le générique.

4. «Opération Tonnerre» (1965) Chanson: «Thunderball», Tom Jones - Générique: Maurice Binder
Pour le meilleur film de la série, Maurice Binder joue sur le thème de la plongée («Opération Tonnerre» contient de nombreuses scènes sous-marines). Des silhouettes féminines se découpent, nageant à l'écran. Elégant, efficace et mythique, le générique est porté par le thème enivrant chanté par Tom Jones, sensuel en diable. Pour l'anecdote, l'artiste a tellement tenu la dernière note de la chanson qu'il s'est évanoui en plein studio d'enregistrement!

3. «Dangereusement vôtre» (1985) Chanson: «A View To A Kill», Duran Duran - Générique: Maurice Binder
Régulièrement, «A View To A Kill» est citée comme l'une des chansons préférées des fans de James Bond. C'est vrai qu'elle est entêtante, dynamique, moderne et très bondienne. On y sent la patte de John Barry, compositeur historique de la série, qui a travaillé étroitement avec Duran Duran. Le résultat est donc extrêmement séduisant. Tout comme la mise en images de Maurice Binder qui joue avec les couleurs fluos, alors très à la mode. Le réalisateur du générique se permet toutes les audaces, comme le sigle 007 qui apparaît imprimé entre les seins d'une charmante figurante. Aujourd'hui, en cette époque coincée, on n'oserait plus un truc pareil. Rien que pour ce culot, on plébiscite ce générique!

2. «Skyfall» (2012) Chanson: «Skyfall», Adele - Générique: Daniel Kleinman
Chose rare, le «Skyfall» d'Adele est devenu instantanément un classique. Réussi de bout en bout, le titre (oscarisé) illustrant le troisième film avec Daniel Craig est éblouissant. Puissant, émotionnel, totalement bondien, porté par la voix extraordinaire d'Adele, il monte en intensité durant près de 4 minutes. Le générique réalisé par Daniel Kleinman est au diapason: jouant sur le thème de la menace et de la mort, il rend hommage aux oeuvres de Binder. Toute l'imagerie liée aux génériques des «James Bond» est parfaitement déployée. La perfection.

1. «Goldfinger» (1964) Chanson: «Goldfinger», Shirley Bassey - Générique: Robert Brownjohn
«Goldfinger», c'est le film qui a défini le style «bondien». L'Aston Martin, les gadgets, un méchant mégalo, un homme de main dangereux et un pré-générique délirant: tout est là, dans cette troisième aventure. Shirley Bassey interprète génialement la chanson-titre que tous ont rêvé au moins d'égaler sans jamais y parvenir. Les images dorées du générique, avec projection sur les personnages, sont également devenues un classique. Tous les autres «Bond» tournés depuis lui sont redevables.

Laurent Siebenmann

Créé: 16.02.2020, 14h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.