Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:40

Bâle Cigogne au coeur brisé: «Son compagnon a été vu dans le nid d'une autre»

La femelle «Yumna», du zoo de Bâle, a été trompée par son compagnon de longue date. Elle déprime seule dans son coin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chagrin d'amour au zoo de Bâle: la cigogne «Yumna» a la coeur brisé. C'est ce qu'on apprend sur la page Facebook du parc animalier, dédiée uniquement aux cigognes.

Que s'est-il passé? Son compagnon de longue date l'a trompée. «Il a été vu dans le nid d'une autre», écrit le zoo sur le réseau social. Contactée par «20 Minuten», la porte-parole Franziska Viscardi confirme: «Il a même eu des petits avec l'autre femelle!»

Soutenue sur le web

Selon le parc animalier, ce comportement est inhabituel puisque les cigognes sont considérées comme des êtres fidèles. Selon Franziska Viscardi, «Yumna» attend toujours que son compagnon revienne. Raison pour laquelle elle n'a pas encore commencé à construire son nid, même s'il est de toute manière déjà trop tard pour avoir des petits. «Peut-être qu'elle aura plus de chance l'année prochaine et qu'elle trouvera un nouveau partenaire.»

Touchés par son histoire, de nombreux internautes, pour la plupart féminins, ont laissé sur Facebook des messages d'encouragement pour «Yumna»: «Tu verras, ça va s'améliorer» ou encore «Ton prince charmant finira par arriver» ne sont que quelqu'uns des messages publiés.

(Le Matin)

Créé: 17.05.2018, 16h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.