Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 22:15

Piquant Brad Pitt: sa blague sur Trump fait rire les Oscars

Comme lors de ses discours dans les précédentes cérémonie, l'acteur a amusé la galerie au moment de recevoir sa statuette, dimanche.

Brad Pitt, qui a remporté son premier Oscar dans une catégorie d'interprétation n'a pas pu s'empêcher de lancer une pique au président des Etats-Unis.

Brad Pitt, qui a remporté son premier Oscar dans une catégorie d'interprétation n'a pas pu s'empêcher de lancer une pique au président des Etats-Unis. Image: Getty

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On attendait la blague de Brad Pitt, dimanche à la cérémonie des Oscars. Peut-être encore plus que sa statuette, qui, elle, était une formalité. Partout où il a été récompensé pour son (second) rôle dans «Once upon a Time... in Hollywood», l'acteur de 56 ans a en effet fait sensation avec des discours hilarants.

Cela n'a pas manqué, la nuit dernière au Hollywood and Highland Center. Visiblement ému, Brad Pitt a d'abord évoqué sa longue carrière et a fait une jolie dédicace à ses enfants. Et là: showtime! La star a fait une petite blague en référence au procès en destitution de Donald Trump. «Ils m’ont dit que je n’avais que 45 secondes ici, soit 45 secondes de plus que ce que le Sénat a accordé à John Bolton cette semaine, a-t-il déclaré sur scène. Je pense que Quentin en fera peut-être un film – au final, les adultes font ce qu’il faut.»

Brad Pitt faisait référence au fait qu'une majorité de sénateurs américains a voté une mesure repoussant la perspective d'entendre de nouveaux témoins, dont l'ancien conseiller du président des Etats-Unis.

Déguisé en poulet

Dimanche, l'acteur a reçu son premier Oscar dans une catégorie d'interprétation. Il avait concouru pour la première fois avec son rôle halluciné dans «L'Armée des 12 singes» (1996), puis dans «L'étrange histoire de Benjamin Button» (2009) et «Le stratège» (2012). Il a certes déjà remporté un Oscar en 2014, pour «12 Years a Slave», mais c'était en tant que producteur de ce film de Steve McQueen.

C'est déguisé en poulet que Brad Pitt avait effectué sa première performance à Hollywood, pour le compte d'une chaîne de restauration rapide. Il venait d'arriver à Los Angeles, sans le sou et sans expérience, bien loin de se douter que la capitale du cinéma consacrerait ses talents d'acteur avec un Oscar.

L. F. avec AFP

Créé: 10.02.2020, 11h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.