Mardi 12 novembre 2019 | Dernière mise à jour 10:54

Cinéma «Captain Marvel» se dote d'un humour félin, c'est déjà ça

Il fallait un épisode pour l’héroïne prétendument la plus puissante de l'univers Marvel. Mais la nostalgie et d'excellents gags masquent mal l'aspect entremets de l'entreprise. Critique.

Carol Danvers (Brie Larson) est sur le point d'exprimer tout le potentiel de Captain Marvel. On en connaît un qui a du souci à se faire.

Carol Danvers (Brie Larson) est sur le point d'exprimer tout le potentiel de Captain Marvel. On en connaît un qui a du souci à se faire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

DC avait lancé «Wonder Woman» avec Gal Gadot à l'été 2017 avec la ferme intention de ne pas faire ressembler son héroïne à un objet sexuel et en faire l'égale d'un Batman ou d'un Superman. Mission réussie. Marvel tente mercredi de lui répondre avec «Captain Marvel» et Brie Larson, en pleine vague #MeToo. Mais ses ambitions politiques auraient eu meilleur effet si ce long-métrage n'était pas avant tout destiné à préparer le terrain à «Avengers Endgame».

Légèrement rétro

En mai prochain, ce dernier sonnera en effet la fin d'une phase cinématographique (pas de panique: une tonne de films de superhéros sont agendés pour les années à venir) et on ne peut s'empêcher de penser qu'on nous enfile, de façon précipitée, quelques infos de base sur une héroïne appelée à jouer un rôle essentiel dans le combat qui opposera les Avengers encore vaillants à Thanos, le grand vainqueur d'«Infinity War».

«Captain Marvel» aurait pu gagner à être conçu des années plus tôt. Mais voilà: il n'aurait pas eu ce côté légèrement rétro qui nous faisait saliver d'avance: une grande partie de son intrigue est censée se passer au milieu de la décennie 1990-2000.

L’histoire est celle de Carol Danvers ou «Vers» qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers. Et c'est en traversant le toit d'un magasin de location de VHS qu'elle «atterrit» sur notre Terre qui se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres, les Kree et les Skrulls. Les voitures, l'habillement, le bipeur, les murs envahis d'affiches de l'album «Mellon Collie and the Infinite Sadness» des Smashing Pumpkins, le cadre est 90's. Elastica, Hole, Nirvana ou No Doubt forment la bande-son, et on applaudit quand Vers porte un T-shirt de Nine Inch Nails dans une base secrète qui n'est pas sans rappeler la série «Stargate». «Captain Marvel» fait aussi des clins d’œil à «Top Gun» et à «L'étoffe des héros» pour des raisons aussi politiques qu'esthétiques, le héros initial devenant ici une héroïnes.

Scènes cocasses

L'ambiance sur Terre est plutôt fun, donc, contrastant avec une ouverture de trente minutes sur l'empire Kree qui mène une guerre contre les Skrulls. Samuel Lee Jackson est le premier à faire de l'humour et fait rapidement la paire avec Brie Larson – certaines sorties sont excellentes, avec notamment un «adorable» chat qui fait office de running gag. Mais les scènes cocasses nous paraissent venir combler des lacunes scénaristiques. Enfin, à l'image de Superman, le personnage de Captain Marvel devient si puissant qu'il n'y a plus d'enjeu dans les combats (souvent brouillons, d'ailleurs).

Dans la galaxie des films de superhéros, «Captain Marvel» dépasse largement la moyenne mais quand Wonder Woman pointera à nouveau le bout de son diadème, Carol Sanders ne fera plus le poids. On avait peut-être trop d'attente.

Créé: 05.03.2019, 18h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.