Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 03:07

France La cérémonie des César sera dédiée à Aznavour

La mémoire de Charles Aznavour sera à nouveau célébrée, notamment au cours de la prochaine cérémonie des César. Le chanteur avait joué dans une soixantaine de films.

L'artiste n'était pas seulement un monstre sacré de la chanson française, mais également acteur.

L'artiste n'était pas seulement un monstre sacré de la chanson française, mais également acteur. Image: Joel Saget/AFP

Galerie photo

Charles Aznavour, retour sur 80 ans de carrière

Charles Aznavour, retour sur 80 ans de carrière Charles Aznavour s'est éteint dans la nuit du 1er octobre 2018 à son domicile dans les Alpilles dans le sud de la France. Retour sur ses 80 ans de carrière.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La prochaine cérémonie des César, récompenses annuelles du cinéma français, sera dédiée à Charles Aznavour, décédé lundi à l'âge de 94 ans, a annoncé jeudi l'Académie des César.

Monstre sacré de la chanson française, Charles Aznavour a aussi été acteur dans une soixantaine de films, chez François Truffaut, Claude Chabrol, Claude Lelouch, Volker Schlöndorff ou Atom Egoyan.

Il a notamment joué dans «Tirez sur le pianiste» de François Truffaut, «Le Testament d'Orphée» de Jean Cocteau, «Un Taxi pour Tobrouk» de Denys de la Patellière, «Le Tambour» de Volker Schlöndorff ou «Ararat» d'Atom Egoyan.

«Charles Aznavour était un artiste absolu! Chanteur, auteur compositeur pour les chansons et pour les films... C'était aussi un immense acteur qui écrivait des scénarios ou encore des dialogues... Son parcours au cinéma fut admirable», a souligné le président de l'Académie des arts et techniques du cinéma, Alain Terzian, dans un communiqué. «La 44e cérémonie des César lui rendra un vibrant hommage», a-t-il ajouté.

Hommage national et stricte intimité

Un hommage national au chanteur aura lieu vendredi aux Invalides, au coeur de Paris, en présence du président français Emmanuel Macron qui prononcera son éloge funèbre.

Quelque 200 personnalités - dont le premier ministre arménien Nikol Pachinian - ont été invitées à se joindre à la cérémonie, qui sera retransmise en direct sur plusieurs chaînes de télévision. Le public est également convié.

Il sera ensuite enterré samedi en début d'après-midi «dans la stricte intimité» à Montfort-l'Amaury (région parisienne) où repose une partie de sa famille, a-t-on appris jeudi auprès de la mairie.

L'artiste sera inhumé vers 15h00 dans le cimetière du XVIe siècle - classé monument historique - de cette petite commune prisée des célébrités, située à 45 km à l'ouest de Paris. Il reposera dans son caveau familial, aux côtés de ses parents et de son fils Patrick, décédé à l'âge de 25 ans.

Samedi matin, une cérémonie religieuse doit également avoir lieu à 12h00 en la cathédrale arménienne Saint-Jean-Baptiste, dans le VIIIe arrondissement de Paris. L'accès y sera limité à la famille, aux proches et aux officiels, a-t-on appris de source religieuse.

(ats/nxp)

Créé: 04.10.2018, 18h32

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.