Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Interview Charlize Theron: «Un jour mon fils m'a dit qu'il était une fille»

Mère de deux enfants, Jackson, 7 ans, et August, bientôt 4 ans, l'actrice s'est confiée sur son rôle de maman mais aussi sur son dernier film «Séduis-moi si peux !».

Charlize Theron dans son nouveau film, «Seduis-moi si tu peux».

Image

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice de 43 ans nous a reçus à l'occasion de la sortie de son nouveau film, «Séduis-moi si peux!» actuellement au cinéma. Charlize Theron incarne une politicienne en course pour devenir la présidente des États-Unis. Seth Rogen est une vieille connaissance d'enfance qui pourrait séduire cette femme puissante.

Vous incarnez la future présidente des Etats-Unis dans votre comédie. Quelle est votre relation avec le pouvoir?

Je pense être une femme moderne et l'on peut de nos jours avoir une femme qui affirme ses désirs et ses ambitions sans pour autant vouloir rabaisser les hommes. Un gars ne devrait pas avoir peur d'une fille qui s'exprime et impose ses idées. Au contraire, l'égalité des sexes, c'est aussi ça!

On vous présente souvent comme une femme intimidante. Qu'en pensez-vous?

Je peux vous faire un aveu? Il m'est arrivé dans ma vie amoureuse d'essayer de me faire plus petite pour ne pas intimider un homme avec lequel j'avais une relation. Et un jour je me suis dit: «Merde, qu'il m'aime comme je suis où qu'il parte!» C'est certain que j'ai souvent pensé qu'en donnant une autre image de ma personne, des hommes seraient peut-être plus à l'aise en ma présence. Mais au final, je veux vivre au maximum de mon potentiel plutôt que de commencer à me détester pour faire plaisir à quelqu'un. Et je ne vous dirais pas de quel homme je parle mais vous pouvez tous vous faire une excellente idée. (Ndlr: Charlize Theron a connu plusieurs relations amoureuses avec de célèbres acteurs comme Sean Penn et Stuart Townsend).

Si l'on demandait à l'adolescente de 16 ans que vous étiez ce qu'elle rêvait de faire dans sa vie, quelle serait sa réponse?

C'est drôle car il existe une vidéo de moi à 16 ans où l'on me pose justement cette question. Et je répondais déjà que je voulais jouer la comédie. D'ailleurs j'avais un énorme accent sud-africain à l'époque que j'ai vite décidé d'apprendre à le contenir pour faire du cinéma. Bref, à 16 ans, je voulais déjà entrer dans la peau d'autres femmes. Et le plus incroyable est que je ne pensais pas à ce job pour faire du fric ou être célèbre. C'est raconter des histoires qui me fascinait. D'ailleurs, chaque fois que je discute d'avenir avec mes enfants, je leur dit toujours de trouver quelque chose qui les passionne au lieu de vouloir faire plaisir à d'autres.

Vous avez un garçon et une fille qui sont encore très jeunes. Comment les éduquez-vous pour éviter justement les vieux clivages hommes-femmes?

Je vous corrige tout de suite car j'ai deux filles. Je pensais moi aussi avoir un garçon et une fille jusqu'au jour où mon fils, alors âgé de 3 ans, m'a dit qu'il était une fille. Maintenant elles sont très jeunes toutes les deux et je tiens absolument à respecter leurs vies privées mais oui voilà, je l'ai dit: j'ai deux très jolies filles en bas âges. Je vis ma vie avec une grande dose d'ironie et d'humour. Quand je regarde mon passé, je sais que mon instinct de survie vient de mon sens de l'humour.

Quand vous avez un challenge comme celui là qui se présente dans votre vie intime, comment faites-vous pour réagir aussi positivement en disant: c'est ma vie et je vais me battre pour ce que je trouve juste?

Il n'y a pas d'autre alternative si je veux que tout le monde soit heureux dans ma famille. Je veux que mes enfants soient épanouis. Personne ne peut dire que sa vie se déroule exactement comme on le veut. Il y a aussi de la joie dans cet élément de surprise. La manière dont ma vie s'est déroulée et loin d'être conventionnelle. J'accepte totalement cela.

Créé: 19.06.2019, 13h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.