Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 23:51

Interview Mark Wahlberg: «Je dois surveiller ma fille aînée comme l'huile sur le feu»

Alors que son film «22 Miles» sort le 29 août au cinéma, nous avons rencontré l'acteur à Hollywood.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le film «22 Miles», qui sort dans les cinémas de Suisse romande mercredi 29 août, marque le retour de Mark Wahlberg sur grand écran. «Le Matin» a été invité à rencontrer la star à Hollywood.

Mark arrive avec une heure de retard. «Désolé mec, mais j'ai du déposer mes enfants à 3 endroits différents avant de venir à notre rendez-vous dit-il. Et c'est de moins en moins facile d'être à l'heure si je veux rester en charge de ma famille.»

Justement parlons famille pour commencer: vous avez souvent dit que votre épouse et vous vouliez 6 ou 7 enfants. Qu'est-ce qui vous a arrêté à 4?

Ma femme, Rhea, voulait un cinquième bébé mais j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour éviter cela. (Il éclate de rire.) Ce n'est pas facile de me contrôler, mais j'ai pris des mesures adéquates! Dès que notre premier enfant est arrivé à l'âge de l'adolescence, mon épouse m'a remercié d'avoir su éviter une cinquième grossesse. Quand vous avez une fille qui commence à dire des gros mots et vous regarde comme si elle était incomprise, vous savez que tout va être plus compliqué à la maison avec 4 jeunes (ndlr.: Ella, 14 ans, Michael, 12 ans, Brendan, 9 ans, et Grace, 8 ans). Il faut les emmener partout, les surveiller... Mais j'assume !

Comment vous organisez-vous ?

Pourquoi croyez-vous que je suis arrivé en retard à notre rendez-vous? Le pire est que je dois surveiller ma fille aînée comme l'huile sur le feu. (Rires.) Je ne veux pas avoir à engager un détective privé pour la suivre, j'essaie de tout faire moi-même pour mes enfants. Le plus dur est qu'elle est arrivée à un âge où j'entends «je te déteste» plus souvent que «je t'aime»! Je sais que cela n'est qu'une étape à passer.

Pourquoi est-ce si compliqué avec votre aînée?

Elle a un petit copain et j'ai exigé de le rencontrer. Il est venu avec sa mère chez nous. Le pauvre gamin était super intimidé et sa mère ne savait pas trop quoi dire mais tout va bien. Maintenant Ella voudrait qu'on déménage pour habiter à côté de son copain, on rêve. (Rires.)

La présence de vos enfants sur les réseaux sociaux vous donne-t-elle aussi des soucis comme à beaucoup de parents célèbres?

Ma fille aînée, Ella, a fait quelques mauvais choix au début en affichant des trucs qu'elle aurait dû garder pour elle. Mais elle a appris la leçon de ses erreurs. Elle fait beaucoup plus attention avant d'afficher une photo sur Internet que tout le monde peut voir.

Vos enfants vont-ils devenir artistes comme vous?

Pour le moment, mes garçons ne pensent qu'aux jeux vidéo et ma plus jeune fille adore les chevaux. Donc je n'ai pas trop de souci à me faire de ce côté.

Comment présenter «22 Miles» aux lecteurs?

J'incarne Jimmy Silva, un officier d'élite du renseignement américain qui doit sortir un policier qui possède des informations capitales. Le parcours jusqu'à l'aéroport est de 22 miles (environ 35 kilomètres). Toutes sortes d’embûches l'attendent sur le chemin.

Vous avez beaucoup de dialogues et de longs monologues dans le film. Ce qui est différent de vos films précédents où l'action était prépondérante. Pourquoi?

C'est la faute de Peter Berg, le réalisateur du film et l'un de mes meilleurs potes. Au départ, mon personnage, Jimmy Silva, était secondaire mais en préparant le tournage Peter a commencé à changer le scénario pour donner davantage d'importance à ce gars. Il a imaginé son passé et des tas de détails croustillants sur sa personnalité. Bref, je me suis retrouvé à devoir apprendre des dizaines de pages de textes. Entre la préparation physique et les heures de mémorisation du script, j'ai vécu presque 24/24 avec ce rôle dans ma tête.

Quel est votre processus pour cela?

J'ai écrit mes dialogues sur des cahiers pour les mémoriser, j'avais l'impression d'être un écolier. Il m'est arrivé d'écrire 10'000 fois la même phrase dont je n'arrivais pas à me rappeler. C'était comme au lycée quand j'avais des heures de colle. (Rires.) À la maison, je dois avoir une trentaine de carnets de notes remplis des dialogues de «22 Miles».

Créé: 25.08.2018, 13h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.