Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:03

Hollywood Mort de la femme la plus rapide sur Terre

La cascadeuse Kitty O'Neil avait établi le record de vitesse en 1976 et tourné dans «Wonder Woman» à la TV. Elle avait 72 ans.

Elle a réalisée sa cascade la plus marquante en 1979 en plongeant la tête en avant de 37 mètres de haut.

Elle a réalisée sa cascade la plus marquante en 1979 en plongeant la tête en avant de 37 mètres de haut. Image: Getty

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kitty O'Neil était une cascadeuse sourde de Hollywood, casse-cou et considérée comme sans peur. Elle est morte d'une pneumonie le 2 novembre à 72 ans dans un hôpital de Eureka, dans le Dakota du sud.

Ce petit bout de femme de 1, 57 m et de 44 kilos avait tourné au cinéma notamment dans «Airport» (1975), «Un tueur dans la foule» (1976), «Les naufragés du 747» (1977), «Damien, la malédiction II» (1978), «Drôle d'embrouille» (1978), «The Blues Brothers» (1980) et «Tu fais pas le poids, shérif!» (1980).

Un saut de 37 mètres

Sa cascade la plus marquante, elle l'a réalisée en 1979, raconte «The Hollywood Reporter». Costumée en Wonder Woman pour les besoins d'un épisode de la série TV avec Lynda Carter, elle a plongé la tête en avant de 37 mètres de haut depuis le Valley Hilton à Sherman Oaks, en Californie, pour atterrir sur un matelas gonflable installé sur le toit de la piscine de l''hôtel. «Si je n'avais pas touché le centre du matelas, je me serais probablement tuée», avait-elle dit au «Washington Post». Elle battra plus tard ce record en sautant d'un hélicoptère à 55 mètres de hauteur.

Kitty O'Neil est également «la femme la plus rapide sur Terre» puis qu'elle détient le record de vitesse enregistré à 825,127 km/h, qu'elle réalisa le 6 décembre 1976, aux commandes de sa mini-fusée à roulettes SM1 Motivator propulsée par roquette dans le désert d'Alvord dans l'Oregon. Selon le site Records du Monde, «elle aurait pu dépasser le record d'alors (ndlr.: 1001,667 km/h, établi en en 1970 par Gary Gabelish), si son contrat ne stipulait pas qu'elle était autorisée à battre le record féminin... mais obligée de ne pas battre le record masculin!»

Kitty O'Neil attribuait sa résistance aux impacts à sa taille menue. Elle a eu droit à une figurine à son effigie créée par Mattel pour la collection TV's Star Women.

(Le Matin)

Créé: 07.11.2018, 06h43

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.