Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 11:13

France Olivier Marchal à Cantat: «Ferme ta gueule et fais-toi oublier»

Le réalisateur et ex-policier a publié un message cinglant à destination du chanteur qui revendique le droit de remonter sur scène.

Le cinéaste Olivier Marchal (à g.) ne mâche pas ses mots à l'endroit de Bertrand Cantat.

Le cinéaste Olivier Marchal (à g.) ne mâche pas ses mots à l'endroit de Bertrand Cantat. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que Bertrand Cantat a fait savoir qu'il ne se produira pas sur les scènes des festivals, l'été prochain, le chanteur, condamné pour avoir tué de ses mains Marie Trintignant en 2003, a demandé le droit de pouvoir exercer son métier de musicien.

Ce qui a provoqué la colère du cinéaste et ex-policier Olivier Marchal. Ce dernier a répondu très sèchement à Cantat sur Instagram.

On y voit Marchal posant avec sa fille, avec le texte suivant: «Petite photo à l’attention de monsieur Bertrand Cantat. Qui, après avoir fait la une de ce torche c** "Les Inrocks", se permet de demander le droit à la réinsertion et d’échapper aux mouvements féministes.»

Le réalisateur de «36 Quai des Orfèvres» poursuit: «Regarde juste cette photo. Ma fille. La même que tu as enlevé à Jean Louis et Nadine. Maintenant, ferme ta gueule et fais-toi oublier. L’amour passion ne doit pas tuer.»

(Le Matin)

Créé: 14.03.2018, 09h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.