Samedi 28 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:26

Culture Trois rétrospectives à la Cinémathèque suisse

La Française Claire Denis, l'Américain William Friedkin et l'Iranien Abbas Kiarostami sont mis à l'honneur à la Cinémathèque suisse à Lausanne.

De gauche à droite: Claire Denis, William Friedkin et Abbas Kiarostami.

De gauche à droite: Claire Denis, William Friedkin et Abbas Kiarostami. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iranien Abbas Kiarostami, l'un des cinéastes majeurs des dernières décennies, sera à l'honneur en mars et avril à la Cinémathèque suisse à Lausanne. Celle-ci proposera deux autres rétrospectives consacrées à la Française Claire Denis et à l'Américain William Friedkin.

Concernant Kiarostami, les spectateurs pourront notamment (re)voir «Le Goût de la cerise», Palme d'or à Cannes en 1997, et «Le vent nous emportera», Prix spécial du jury à la Mostra de Venise en 1999.

«Son oeuvre est fondamentale pour l'histoire du cinéma», écrit Frédéric Maire, le directeur de la Cinémathèque, en présentant un cinéaste qui était aussi peintre, dessinateur, écrivain, photographe et poète.

Les longs-métrages de Kiarostami, décédé en 2016 à Paris, «sont autant des témoignages sur l'Iran contemporain que des invitations à interroger la mise en scène au cinéma», poursuit la Cinémathèque. Les auteurs d'un livre consacré à l'Iranien, qui sera publié à la fin mars chez Gallimard, participeront à une soirée spéciale le 31 mars au Casino de Montbenon.

«L'Exorciste» à l'affiche

Autre cinéaste prolifique, William Friedkin sera aussi à l'affiche de la Cinémathèque. La rétrospective consacrée à l'Américain de 84 ans, et organisée en partenariat avec le Festival international de films de Fribourg, proposera plusieurs longs-métrages restés célèbres comme «French Connection» ou «L'Exorciste».

Claire Denis aura aussi droit à une rétrospective. La réalisatrice et scénariste française s'est notamment fait un nom avec «Nénette et Boni» - Léopard d'or à Locarno en 1996 - ou «Beau Travail». A l'affiche à Lausanne, elle sera également à l'honneur ce printemps à Nyon au festival Visions du Réel, qui lui décernera son Prix Maître du réel.

(ats/nxp)

Créé: 16.02.2020, 12h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.