Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 14:22

Aventure Le zoo des cœurs perdus

Pour son retour sur grand écran, Cameron Crowe fait des merveilles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le genre «tue- l’amour», on peut difficilement mieux faire! «Nouveau départ», voilà un titre qui ne risque pas de décider le spectateur hésitants. On a beau chercher, on ne voit pas par quel miracle les distributeurs français sont parvenus à la conclusion que «We Bought A Zoo» avait des chances de faire carrière sur les écrans sous un intitulé pareil. «Nous avons acheté un zoo», traduction littérale, aurait sûrement été trop simple au goût de ces grands esprits. On a l’air de pinailler, mais quelque chose nous dit qu’avec son nouveau blase, le film de Cameron Crowe va devoir ramer pour exister durant quelques semaines. C’est fort dommage car, pour son retour à la fiction sept ans après «Elisabeth Town», l’auteur de «Jerry Maguire», d’«Almost Famous» et de «Vanilla Sky» prouve qu’il demeure l’un des cinéastes américains les plus subtils de sa génération. Film après film, Crowe impose, quel que soit le genre abordé, un style humain et touchant. Celles et ceux qui ont suivi son parcours savent qu’il est recommandé de lui faire confiance, même si parfois sur le papier les sujets de ses opus n’ont rien de bien folichon. «Nouveau départ», puisqu’il faut bien l’appeler ainsi, n’échappe pas à la règle.

Aventurier des Temps modernes L’histoire de Benjamin Mee, un veuf qui plaque son travail de journaliste afin de permettre à ses deux enfants de tirer un trait sur un épisode douloureux de leur existence, semble cousue de fil blanc. En cherchant une nouvelle demeure en compagnie de son adorable fille, Ben tombe sur la maison de ses rêves, bien planquée au milieu d’une oasis de verdure. Il s’emballe, mais, alors que l’agent immobilier cherche ses mots pour le persuader que les apparences sont trompeuses, un hurlement de fauve vient clarifier la situation: derrière la jolie baraque se cache un zoo, et il est impossible d’acheter l’une sans se retrouver avec l’autre sur les bras. En aventurier des Temps modernes, Ben ne prend pas le temps de réfléchir et acquiert le domaine et le parc animalier que quelques employés ont tant bien que mal maintenu en état. Parmi ceux-ci, Kelly, une blonde gardienne en chef, belle, têtue et célibataire. Epaulé par cette fine équipe, Ben va tenter de remettre son zoo aux normes et d’éviter une banqueroute personnelle qui se profile à l’horizon… En s’inspirant d’une histoire vraie, Cameron Crowe concocte avec des ingrédients simples empruntés à la comédie romantique et au cinéma familial une fable touchante.

Retour à la nature Comme toujours, cet admirateur de François Truffaut et de Billy Wilder se révèle être un directeur d’acteurs hors pair. Visiblement convaincu par le projet, le couple vedette formé par Matt Damon et Scarlett Johansson donne le meilleur de lui-même en évitant la plupart des pièges narratifs. Dès lors, ce récit haletant d’une renaissance, véritable ode au retour à la nature vanté par les artistes rock seventies que le cinéaste apprécie tant, porte bien haut les idéaux communautaires et affectifs prônés dans les précédents films de Crowe. Allez, on oublie ce titre français faiblard et l’on se prépare pour la visite.

Créé: 17.04.2012, 22h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.