Mardi 18 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:17

Cinéma Zurich a eu droit à la 1ère mondiale du film de J.Depp

L'acteur américain de 55 ans a présenté à Zurich son dernier film, «Richard Says Goodbye», qui évoque un prof dont les jours sont comptés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Johnny Depp a choisi le Zurich Film Festival pour présenter en première mondiale son dernier film «Richard Says Goodbye». L'acteur ne s'est pas attardé pour satisfaire l'envie d'autographes de ses fans, mais il a consacré une demi-heure à un dialogue avec son public.

La salle était donc à guichets fermés. L'Américain de 55 ans n'a pas caché avoir été impressionné par l'attitude de son personnage. Il campe en effet un professeur de collège à qui il reste un an avant sa mort et qui décide de vivre comme bon lui semble, mais sans se plaindre et en cherchant à accomplir le meilleur dans le temps qu'il lui reste.

Johnny Depp n'est pas resté voir la projection de cette histoire tragi-comique. Se regarder ne lui est pas agréable, a-t-il dit aux journalistes présents. Il préfère largement parler de son rôle ou de ses partenaires. On ignore quand «Richard Says Goodbye» sera sur les écrans des cinémas suisses.

Quant au festival zurichois qui se termine dimanche après dix jours, il a certainement vécu un des grands moments de sa 14e édition. Son palmarès, après 160 projections, sera rendu public samedi. (ats/nxp)

Créé: 05.10.2018, 20h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters