Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:02

Cinéma Zurich Film Festival: L'«Oeil d'or» pour Dhont

Le 14e Zurich Film Festival a choisi le film de Lukas Dhont, «Girl», pour l'«Oeil d'or» de la meilleure fiction internationale.

Le Belge Lukas Dhont a été honoré lors du 14e ZFF.

Le Belge Lukas Dhont a été honoré lors du 14e ZFF. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Girl» de Lukas Dhont a décroché samedi soir l'«Oeil d'or» de la meilleure fiction internationale lors de la 14e édition du Zurich Film Festival (ZFF). Le prix d'encouragement pour le meilleur film suisse a été attribué au long-métrage «Walden» de Daniel Zimmermann.

Pour son premier film, le réalisateur belge Lukas Dhont s'attaque à la thématique transgenre. Dans «Girls», il raconte l'histoire d'une jeune transsexuelle devant faire face à un changement de sexe tout en étant soumise à la pression dans sa quête pour devenir une danseuse étoile.

Lors de la remise des prix à l'opéra de Zurich, le réalisateur s'est dit incroyablement heureux de ce prix et du fait que son film a été vu par un large public. Le prix du meilleur film documentaire international est revenu au réalisateur danois Janus Metz et à sa conjointe Sine Plambech pour «Heartbound». Le long-métrage, qui suit l'histoire de quatre Thaïlandaises et leur mari danois, interroge sur les questions universelles de l'amour et de la famille.

Treize plans à 360 degrés

Prix d'encouragement pour le meilleur film suisse, le «road-movie» «Walden» explore lui la question de la manière de traiter notre habitat au quotidien. Le réalisateur bernois Daniel Zimmermann emmène le public dans un voyage qui commence dans les forêts autrichiennes et se termine au coeur de l'Amazonie. Le film se compose de treize plans tournés à 360 degrés.

«Parfois, il faut aller dans les bois pour avoir une vision différente de la société. Parfois, il faut descendre pour voir ce qui se passe autour de soi et parfois, il faut recourir à la désobéissance civile pour changer les structures du pouvoir», a déclaré le Thounois en recevant son prix. «Et parfois, il faut faire un film sur ces sujets et parfois même, vous recevez un prix pour cela», a-t-il ajouté avec humour.

Plus de 100'000 visiteurs

Le ZFF a présenté du 27 septembre au 7 octobre un total de 162 films, provenant de 48 pays, dont 42 premières oeuvres, douze premières mondiales et seize films suisses. Plus de 100'000 visiteurs ont fait le déplacement pour visionner des films, une première.

Plusieurs projections se sont déroulées à guichets fermés, ont indiqué les organisateurs. Les débats avec les stars mondiales Donald Sutherland, Wim Wenders ou Johnny Depp ont rencontré un grand succès. L'atelier pour enfants a également été très prisé. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2018, 01h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.