Mardi 18 septembre 2018 | Dernière mise à jour 22:53

Chronique L’alimentation, une matière scolaire essentielle

La connaissance du bien manger est aussi indispensable que le théorème de Pythagore! C’est notre responsabilité de contribuer au retour de son enseignement.

Le label Chickids distingue les restaurants qui accueillent particulièrement les enfants, comme ici au restaurant La Balance en 2016.

Le label Chickids distingue les restaurants qui accueillent particulièrement les enfants, comme ici au restaurant La Balance en 2016. Image: Florian Cella

En partenariat avec «La semaine du goût»


Retrouvez chaque vendredi, la chronique d'un invité à la table du bien manger.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si nous regardons bien les autres pays, l’alimentation, comme matière scolaire, est devenu un sujet essentiel.

En Belgique, des chefs se rendent dans les écoles pour apprendre aux enfants le bien manger et les produits de saison.

Au Japon, les enfants cuisinent eux-mêmes leurs repas de midi, s’échangeant à tour de rôle les tâches, devenant cuisinier ou serveur.

En Angleterre, l’obésité infantile est devenue si inquiétante, que Jamie Oliver, chef médiatique, a fait voter des lois contre le sucre et lancé le programme Food Revolution pour les écoles.

Qu’en est-il pour nos élèves Suisses? Ma fille a constitué en classe un « cahier de l’alimentation ». Elle a donc appris les bases essentielles, ainsi qu’à distinguer les féculents des matières grasses et leurs diverses fonctions. L’alimentation n’étant pas un sujet obligatoire, il est enseigné au bon vouloir des enseignants. Pourtant… Il y aurait tant à dire, à faire! L’alimentation pourrait être le point de départ de plusieurs matières.

La géographie: De quels pays viennent les produits que nous mangeons? Quels sont les produits de nos régions?

Les mathématiques: Savoir compter, c’est savoir consommer.

Il y a de quoi aborder l’alimentation de manière ludique.

Il fut un temps, et pas si lointain, où la cuisine était enseignée à l’école: la fameuse école ménagère, avec le livre de recette « Croq’Menus », tout ceci a été abandonné. Pourtant la connaissance de l’alimentation est aussi indispensable que le théorème de Pythagore!

La vie pratique demandera à nos enfants de savoir d’où viennent les produits qu’ils mangent, pourquoi il est préférable d’acheter les fraises du Valais en mai et pas celles de nos voisins espagnols en février.

De cela, nos enfants auront besoin dans leur quotidien. C’est notre responsabilité d’intégrer l’alimentation comme matière scolaire indispensable. (Le Matin)

Créé: 21.05.2018, 10h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.