Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 06:39

Surprenant Ikea mijote le fast-food de demain

Finis les boulettes traditionnelles et les fameux hot-dogs. Le géant suédois du meuble invente ses recettes de demain à base de vers de farine, d’algues et autres bizarreries.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a peu, Simona Scarpaleggia, directrice d’Ikea Suisse, annonçait que l’entreprise avait pour ambition de se développer dans le domaine «captivant» de l’alimentation. «Nous avons l’idée de créer quelque chose de nouveau», lançait-elle, mystérieuse. Avait-elle alors en tête des hot-dogs aux microalgues? Des bugs burgers aux vers de farine ou encore des glaces aux herbes hydroponiques (plus simplement dit, cultivées hors terre)? En tout cas, ces recettes déconcertantes sont à l’étude dans les murs du géant du meuble.

Depuis quelques années, le secteur alimentaire prend de plus en plus d’ampleur chez Ikea. Ainsi, en 2016-2017, le groupe a réalisé 2 milliards de ventes dans ses restaurants et épiceries sur un chiffre d’affaires annuel global de 42 milliards. Un montant en hausse de 42%. D’ailleurs, qui ne connaît pas les incontournables boulettes de viande, qui sont au menu de toutes les cafétérias de la marque, ou encore ses fameux hot-dogs à 1 franc. Pour ne parler que d’eux.

N’empêche, le futur est en route. Et, comme pour ses meubles, c’est au Laboratoire Space 10, inauguré il y a trois ans au Danemark, que la marque suédoise prépare les recettes de demain. Cinq plats viennent d’être dévoilés sur sa page Medium. «L’idée, expliquent les concepteurs, c’est d’utiliser des ingrédients alternatifs tels que des insectes, des algues et de la viande cultivée en laboratoire pour concevoir des aliments sains et durables. Mais ils doivent surtout être délicieux.»

Les boulettes revisitées

Ainsi, l’enseigne a réinventé son célébrissime hot-dog dans une version… sans saucisse. Parmi les ingrédients: minicarottes, ketchup de betteraves, petits fruits et, en lieu et place du pain traditionnel, une version à la spiruline qui contient «50 fois plus de fer que les épinards», souligne-t-on du côté du laboratoire Space 10.

Autre best-seller revisité: les boulettes. L’entreprise, qui a déjà créé une version végétarienne aux légumes, en 2015, a vu ses ventes bondir de 30%. Mais la version de demain devrait aller encore plus loin, avec, au choix, une recette à base de larves de vers de farine et une autre, plus «classique», avec des racines telles que le panais, la betterave ou la carotte. Dans la mouvance développement durable, Ikea fait également pousser dans son Studio 10 toutes sortes d’herbes et de légumes, hors sol, avec lesquels le groupe produit notamment des glaces. Saveur fenouil, basilic ou encore coriandre au menu.

Aucune date n’est toutefois prévue pour que ces plats soient au menu des cafétérias. Dommage ou tant mieux?

Créé: 26.03.2018, 12h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.