Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:41

Musique Le festival de Woodstock fête ses 50 ans

Un demi-siècle plus tard, ce festival, qui a réuni 500'000 personnes, reste le point fort de la culture hippie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près d'un demi-milion de personnes avait fait le déplacement pour le premier Woodstock du 15 au 18 août 1969. Un demi-siècle plus tard, ce festival reste l'événement culturel le plus marquant de la culture hippie des années 1960 et 1970.

Du 15 au 17 août 1969, plus de 400 000 personnes se sont rassemblées sur les 243 hectares de cette ferme pour vivre trois jours de musique, d'amour et de paix. Sous le soleil, la pluie et la tempête, les fans de toutes les régions des Etats-Unis ont pu assister à une trentaine de concerts.

Ils ont notamment assisté aux performance de Jefferson Airplane, Jimmy Hendrix, Grateful Dead, Joe Cocker, The Who, Janis Joplin, Santana, Ten Years After, Sly and the Family Stone, Joan Baez, Melanie, Canned Heat, The Butterfield Blues Band, Country Joe & The Fish. Pour certains de ces artistes, comme Joe Cocker ou Santana, Woodstock a été le tremplin vers une immense carrière.

Annulation de dernière minute

Cette année, le grand concert anniversaire du festival de Woodstock a été annulé, avait annoncé le 31 juillet dernier l'un des co-organisateurs de l'événement. Cette fin a mis un terme à une multitude de rebondissements rocambolesques, défections et changements de lieu.

Le 25 juillet, les organisateurs avaient annoncé un nouveau lieu, le Merriweather Pavilion, à Columbia, dans le Maryland, après s'être vu refuser, à plusieurs reprises, l'autorisation d'installer l'événement à Vernon, dans le nord de l'Etat de New York.

L'organisation en charge du festival du cinquantenaire, qui devait se tenir du 16 au 18 août, avait initialement choisi Watkins Glen, dans le nord de l'Etat de New York, à environ 230 km du site d'origine, situé à Bethel, à l'extrême sud-ouest de l'Etat.

Mais le lieu choisi semblait sous-dimensionné par rapport aux ambitions du festival, qui annonçait 150 000spectateurs quand la société de production prestataire affirmait qu'il était impossible de viser plus de 65 000.

Pas d'argent

L'organisation n'a, par ailleurs, jamais pu obtenir le permis nécessaire à la tenue du festival sur cet ancien circuit de Formule 1, dont les propriétaires ont fini par demander l'annulation du contrat. Outre la longue incertitude autour du lieu, l'équipe a également connu des difficultés de financement.

Principal partenaire financier du projet, Amplifi Live, filiale du groupe japonais Dentsu, s'était retiré du projet, emportant avec lui les 18 millions de dollars qu'il y avait initialement investi. La société de production prestataire, Superfly, s'est elle aussi désengagée, s'interrogeant sur la faisabilité du projet.

Avant cette annulation définitive, l'incertitude planait sur la participation des artistes annoncés plus tôt cette année, notamment Jay-Z, Miley Cyrus ou Santana. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2019, 11h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.